L’accord secret Fillon-Bayrou

Le Canard Enchaîné – 28/12/2016 –
Président de la commission nationale d’investiture des Républicains, Jean-François Lamour n’a droit à aucun jour de repos entre la bûche de Noël et le réveillon du jour de l’An. Il doit en effet négocier avec l’UDI de Jean-Christophe Lagarde.
Le parti centriste, qui détient déjà une trentaine de circonscriptions, en réclame au total 80 gagnables, alors que Lamour ne lui en a accordé pour le moment qu’un quarantaine. Parvenir à un accord n’est déjà pas facile, mais en plus Lamour a reçu une consigne feutrée de François Fillon : conserver la possibilité d’accorder des circonscriptions à François Bayrou et à son MoDem, au cas où il accepterait l’accord qui lui a été secrètement soumis.
le-canard-enchaine-evoque-un-accord-passe-entre-les-deux_2235466_667x333Lors de leur discrète rencontre, le 6 décembre, le vainqueur de la primaire de la droite a en effet proposé à Bayrou, selon ses confidences à des proches, deux types d’accord. Ne pas se présenter en avril, se rallier, après amendements au projet Fillon et obtenir un nombre de circonscriptions suffisant pour constituer un groupe à l’Assemblée. Ou bien se présenter à la présidentielle tout en s’engageant à se rallier au second tour, toujours en échange d’un paquet de circonscriptions.
Jusque là partisan de la première solution, l’ancien Premier ministre de Sarkozy se demande maintenant s’il ne lui serait pas plus utile que Bayrou soit bel et bien candidat, car il pourrait être, selon plusieurs collaborateurs, l’arme fatale pour prendre des voix centristes à Emmanuel Macron dont la progression dans les sondages le fait de plus en plus paniquer.
chuttFrançois Bayrou s’est bien gardé de donner déjà une réponse. Le 18 décembre, il s’était contenté de faire monter les enchères en déclarant : « Je considère que le programme [de Fillon] est risqué pour l’unité de la société française et son redressement. » Cet angoissant suspens devrait prendre fin le 14 janvier. C’est en effet la date fixée par l’ex-« collaborateur » de Sarkozy pour faire avaliser les investitures par le conseil nationale des Républicains. Mais Fillon a déjà fait savoir à Lamour Qu’il vaudrait mieux retarder la date de cette convention car il ne faut pas forcer la main à Bayrou.
Surtout si Macron continue de « forcer » dans les sondages…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.