Être humain !

Fondation Abbé Pierre – Janvier 2017 – l’Édito de Raymond Étienne, président de la Fondation –
L’humanité traverse une période difficile, trouble, dangereuse pour les démocraties.Une période où les intégrismes de toutes sortes deviennent des refuges pour la misère. La misère sociale, la misère économique, la misère culturelle. Une période où ce qui va mal est plus médiatisés que les initiatives positives. Une période ou l’on utilise les forces irascibles contre celui qui est différent de soi,qui ne pense pas comme soi. une période où certains jeunes s’égarent, se perdent, tandis que certains autres désespèrent. Une bien triste période si nous ne réagissons pas.
Héritiers des valeurs de notre fondateur l’abbé Pierre, nous ne pouvons pas rester indifférents devant les souffrances de nos concitoyens les plus pauvres qui survivent dans la rue ou dans des conditions indignes. Nous ne pouvons pas rester indifférents devant la situation intolérable de celles et de ceux qui, pour de multiples raisons, se retrouvent sur les chemins inhumains de l’errance, de l’exil. Nous ne pouvons pas rester sans rien faire, sans rien dire devant toutes ces tragédies, devant le regard triste des enfants, devant les demandes de celles et ceux qui sont à la recherche d’un peu d’humanité, d’un peu de fraternité.
Les responsables politiques doivent assumer leurs responsabilités sans démagogie, avec courage pour que cessent les injustices. Notre devoir c’est de leur rappeler. Mais en attendant, nous devons continuer à agir pour apporter réconfort et chaleur à ceux qui ont faim, à ceux qui ont froid, à ceux qui souffrent et ont tout perdu.
L’abbé Pierre nous disait, lorsque nous avions des périodes de découragement : « Je continuerai à aimer même si les autres distillent la haine. Je continuerai à construire, même si les autres détruisent. Je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. Je continuerai à crier même si les autres se taisent. »
18624142-enfants-de-races-differentes-etreignant-l-39-image-de-la-planete-terre-cree-avec-des-crayons-de-coulDans le brouhaha médiatique qui accentue les peurs, nous avons le devoir de montrer à nos proches, à nos voisins, nos élus, que nous sommes sur une planète qui s’appelle la Terre et que nous devons apprendre à partager pour éviter le chaos. L’abbé Pierre avait écrit : « Je ne dirai pas comme Malraux que le XXème siècle sera religieux ou pas. Mais je dirai assurément que le XXème siècle sera fraternel ou pas ». A nous tous, à tous les niveaux, de prendre le chemin que nous ont montré toutes celles et ceux qui, comme l’abbé Pierre, ont su résister à la haine et se sont indignés contre toutes les formes d’injustices. Ce chemin est celui de la paix. Si on le veut, ce n’est pas difficile, il s’agit simplement d’être humain. Merci à tous ceux qui sont à nos côtés, pour nous aider à agir.
Il y a dix ans, l’abbé Pierre nous quittait. Personnalité préférée des Français dans les années‑2000, il avait réussi à entretenir l’élan de solidarité auquel il avait donné naissance en 1954. Malgré sa santé fragile, il a tenu bon dans les situations les plus extrêmes. Combattre pour faire disparaître la misère, c’était la mission qu’il avait reçue.
portrait_de_labbe_pierre_-_heraut

 

« Je continuerai à aimer même si les autres distillent la haine. Je continuerai à construire, même si les autres détruisent. Je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. Je continuerai à crier même si les autres se taisent. »

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Solidarité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.