Avec Trump, c’est forage et dessert

Le Canard Enchaîné – 25/01/2017 –
C’est l’une des premières décisions du président Trump, annoncée le jour même de son installation, sur le site de la Maison-Blanche,, et elle sent le mazout : l’America First Energy Plan veut lever toutes les « restrictions pénibles » et les « politiques nocives » pour les industries pétrolières, gazières et du charbon, à commencer par le plan d’action pour le climat d’Obama.
dessin26_petrole_mondialw2Avec à la clé cette promesse également parfumée aux hydrocarbures : « Lever ces freins va grandement aider les travailleurs américains, en augmentant les revenus de plus de 30 milliards de dollars d’ici sept ans. » Les revenus de qui ? Mystère et boule de smog… Mais où donc Donald est-il allé chercher cette mirobolante perspective chiffrée ? Réponse dans une étude de décembre 2015 intitulée « les effets économiques d’une ouverture totale et immédiate du territoire fédéral aux industriels du pétrole, du gaz et du charbon », étude commandée par l’Institut pour la recherche énergétique (Institute for Energy Research, IER). Ce think tank financé par les géants du pétrole et du gaz de schiste n’a pas dû avoir trop de mal pour transformer son rapport à la gloire des énergies fossiles en programme politique : le taulier de l’IER, Thomas J. Pyle, qui veut la peau de l’accord de Paris sur le climat, a été chargé de la transition au ministère de l’Énergie par Donald Trump. Avec cette dream team, le solaire et l’éolien risquent la panne sèche.
Certains États embrayent d’ailleurs avec enthousiasme : dans le Wyoming, plusieurs élus ont déposé un projet pour interdire les énergies renouvelables à partir de 2019 !
La nouvelle Amérique version Trump, ça carbure…
dessin-trump

 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.