Indre-et-Loire Environnement – CARTE Eau du robinet polluée : trente-cinq communes visées

La Nouvelle République 27/01/2017 05
Il ne serait pas bon de boire l’eau du robinet dans 35 à 40 communes tourangelles, à cause des pollutions en pesticides, fluor, des mauvaises canalisations.
 Comme le disait Pierre Dac, « je préfère le vin d’ici à l’eau de là ». Car ici et là, en Touraine, l’eau du robinet n’est pas claire, pas limpide.

nrcarte-eau-du-robinet-polluee-trente-cinq-communes-visees_image_article_droite

L’UFC Que Choisir communiquait sur ce sujet sensible, hier, à l’échelle nationale. En Indre-et-Loire, Daniel Héry, responsable de l’environnement à Que Choisir, était chargé de « départementaliser » le message.
Et là, c’est clair : l’eau potable de treize communes est polluée par les pesticides, des herbicides (quatorze réseaux non conformes). Le fluor, d’origine naturelle mais parfois issu de pollutions agricoles (engrais phosphatés) ou industrielles, pollue six communes (son excès endommage l’émail dentaire).
Indre-et-Loire : les communes où il ne faudrait pas boire cartographie
Troisième étage de la bouteille, les canalisations en PVC, posées avant 1980 et de mauvaise qualité. Elles entraînent des pollutions au chlorure de vinyle monomère qui peuvent déclencher des cancers du foie et cirrhoses : quinze communes concernées.
Les communes rurales souffrent de ces pollutions, et la seule qui cumule deux niveaux de pollution élevée, pesticides et fluor, est Chemillé-sur-Dême, au nord. Mais, l’eau ne serait pas nette non plus à Saint-Cyr-sur-Loire – La Membrolle, selon l’UFC Que Choisir, « à cause de matières organiques en grand nombre, de problèmes d’exploitation de station ». Pas nette encore à Fondettes « à cause de pesticides, d’un nouveau puits », et Daniel Héry évoque la proximité du lycée agricole.
Une eau du robinet pas nette enfin sur le secteur d’Amboise, dit-il, « à cause de canalisations anciennes, d’un réseau vétuste, le plus mauvais de tous ». A Tours, les résultats des analyses « sont globalement variables selon les réseaux », plutôt bons en centre-ville. La pollution n’a pas reculé, déplore Que Choisir. Qui paye la note ? Les ménages tourangeaux ! Ils payent 81,45 % des redevances « pollution » mais ne consomment que 57,19 % de l’eau, agriculteurs et industriels consommant le reste. Les buveurs d’eau du robinet protestent, en vain…
 Enquête Que choisir, eau potable 37, www.quechoisir.org
nr-eau-twittc3frqakw8aav2md
UFC-Que Choisir
✔ @UFCquechoisir  #eaupotable Nous demandons aux pouvoirs publics une réforme en profondeur de la politique #agricole de l’eau ! http://ufcqc.link/n24025 
11:02 – 26 Janv 2017
Olivier Pouvreau

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Santé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.