L’Australie commence à « micropucer » sa population

Journal bimestriel Un Doigt dans l’actualité – janvier/février –
L’Australie est peut-être le premier pays au monde à implanter des micropuces à sa population.  NBC News avait prédit que tous les Américains aurait leur micropuce en 2017, mais ils semble que l’Australie les a déjà devancés.
Au pays des kangourous, la puce RFID (radio fréquency identification ou radio-identification en french) est un véritable phénomène de société. Tout le monde (enfin, façon de parler, parce qu’il reste quelques australiens encore clairvoyants) veut se faire implanter la sienne.
La société News Corp Australia annonce clairement la couleur avec son article « Les australiens adoptent la technologie de la puce qui rend surhumain ! » : Cela peut sembler de la science-fiction, mais des centaines d’Australiens se transforment en surhommes capables de déverrouiller les portes, d’allumer les lumières et de se connecter à des ordinateurs avec un geste de la main.
Ces puces peuvent aussi remplacer les cartes de fidélité des magasins, peuvent servir de carte de visite, transférer des données à nos foutus smartphones et contenir nos dossiers médicaux. Bienvenue à Gattaca et chez Big Brother.
Lire aussi : L’Australie devient le premier pays à commencer à micropucer sa population  (novembre 2016)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Droit de l'humain, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.