28e sommet de l’Union africaine (UA) : L’Union africaine face à un large éventail de défis

Les enjeux, cette fois, ne sont pas minces. Ils pourraient même changer le visage de l’Afrique.

afrique11035659-18295585

Réunis lundi et mardi à Addis-Abeba (Ethiopie), dans le cadre du 28e sommet de l’Union africaine (UA), les chefs d’Etat du continent vont devoir gérer plusieurs dossiers délicats. Challenge.ma, The Herald

le-monde-l-union-africaine-ua-addis-abeba_63d3271b0ea940cd1e933705a5b7a57a

Vue du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, la capitale de l’Ethiopie, le 29 janvier 2017. © Tiksa Negeri / Reuters / REUTERS
Le premier d’entre eux est l’éventuelle réintégration du Maroc, après trente-trois ans d’absence, souligne Les Afriques. En 1984, Rabat s’était retiré en signe de protestation contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Etat autoproclamé – soutenu par l’Algérie – qui lui conteste le contrôle du Sahara occidental.
Cette année-là, lors du 20e sommet de l’Organisation de l’unité africaine (OUA, l’ancêtre de l’UA), Ahmed Réda Guédira, conseiller du roi Hassan II, avait lu un message du monarque chérifien : « Voilà, et je le déplore, l’heure de nous séparer. En attendant des jours plus sages, nous vous souhaitons adieu et nous vous souhaitons bonne chance avec votre nouveau partenaire. »
Si ce « retour en force », comme le qualifie par anticipation Le360.ma, est envisageable, c’est parce que Mohammed VI, le fils d’Hassan II, n’a pas hésité à s’engager dans le processus, en multipliant les déplacements tant à l’Est (Ethiopie, Tanzanie) qu’à l’Ouest (Nigeria), dans des pays à fort potentiel de croissance. L’influence du royaume alaouite y est également pour beaucoup.

afrique2_l-assemblee-generale-de-l-union_23a42b0ccbd6535100862fea31886d88-696x348

Parmi les autres sujets brûlants qui seront abordés lors cette conférence panafricaine figure l’élection d’un nouveau président de la Commission de l’UA, en remplacement de la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

afrique10910177-18051036

Une âpre bataille s’annonce entre deux des cinq candidats en lice : la Kényane Amina Mohamed et le Sénégalais Abdoulaye Bathily. L’Est contre l’Ouest… The Mail & Guardian
Au-delà de cette ligne de fracture (le Tchadien Moussa Fakhi Mohamed, originaire d’Afrique centrale, est en embuscade), l’Afrique a surtout besoin d’un dirigeant « engagé », une « personnalité combinant force de caractère, expérience politique et diplomatique, et une connaissance fine de la diversité des dynamiques de chacune des régions africaines », plaide Gilles Yabi, ancien directeur du Projet Afrique de l’Ouest de l’International Crisis Group (ICG), dans une tribune à Jeune Afrique.

untitled-bmpafrique-28esommet-ua

Enfin, cette 28e édition, dont le thème est « Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse », sera l’occasion d’évoquer la possible création d’une zone de libre-échange continentale et la nécessaire réforme de l’UA, institution qui aujourd’hui pâtit d’un manque criant d’efficacité et d’autonomie financière.
Le Monde 30 janvier 2017

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.