Démarchage téléphonique : les Français saturent !

Ouest-France – 31/01/2017 – Guillaume Bouniol –
Ras-le-bol. Les Français en ont assez des sollicitations commerciales par téléphone.Ras-le-bol. Les Français en ont assez des sollicitations commerciales par téléphone. | Ouest-France
Nous sommes plus de neuf sur dix à juger ces appels intempestifs « très agaçants », révèle un sondage du magazine Que Choisir qui lance une pétition*.
Ras-le-bol. Les Français en ont assez des sollicitations commerciales par téléphone. Selon une enquête réalisée par Que Choisir auprès de 12 000 internautes, 100 % des personnes interrogées trouvent ce démarchage « agaçant » et 91 % « très agaçant ». Le phénomène a pris de telles proportions que certains finissent pas ranger leur téléphone fixe au placard pour ne plus être dérangés (91 % des démarchages se font sur le fixe).
Sept fois sur dix, les démarchages tombent à l’heure du déjeuner. Le pire, c’est que ces appels ne servent à rien ou presque puisque, dans 92 % des cas, les personnes appelées ne donnent jamais suite. Mais les 8 % qui mordent à l’hameçon suffisent à encourager les démarcheurs.
Qui sont-ils d’ailleurs ? Des entreprises spécialisées dans les travaux de la maison (68 % des cas), l’éolien (55 %), les assurances (38 %), l’Internet ou la téléphonie (33 %), mais aussi des organisations caritatives (26 %) ou des banques (14 %). 
Une solution… pas au point
Pour lutter contre cet envahissement, le gouvernement a lancé, en juin, le service Bloctel. Cette liste a rencontré un grand succès populaire avec six millions de numéros de téléphone inscrits en quelques mois. Le principe est simple, on s’enregistre sur le site bloctel.gouv.fr pour signaler que l’on ne veut plus être appelé. Malheureusement, l’efficacité du dispositif est loin d’être parfaite. Seule une grosse moitié des personnes inscrites (60 %) ont constaté une baisse du nombre d’appels. Une « baisse », pas une disparition.
Les 40 % restants n’ont constaté aucune différence, voire reçoivent davantage d’appels qu’auparavant. La loi prévoit bien des amendes pour les sociétés qui ne respectent pas la volonté des particuliers, mais il est malheureusement facile, techniquement, de contourner le dispositif sans se faire prendre. Que Choisir lance une pétition* pour réclamer des contrôles plus nombreux et des sanctions financières plus sévères pour les contrevenants.
Reste enfin la solution de la liste rouge. Il suffit de le demander à son opérateur, c’est gratuit. Mais tout le monde n’a pas forcément envie de disparaître totalement de l’annuaire. Et il y a toujours d’autres moyens de connaître votre numéro, dès lors que vous l’avez communiqué à un organisme, quel qu’il soit.
tzflnhaihehebll-800x450-nopad*Alors que le Gouvernement se félicitait récemment des premiers résultats de Bloctel, le service d’opposition au démarchage téléphonique, l’UFC-Que Choisir publie les résultats alarmants d’une enquête sur l’ampleur actuelle du démarchage téléphonique et les limites de Bloctel. L’association demande donc aux pouvoirs publics un renforcement des mesures anti-démarchage téléphonique, et lance une pétition en ligne pour permettre aux consommateurs de signifier l’urgence d’actions ambitieuses.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.