Accusé de piller l’eau du monde, la firme Coca-Cola est ciblée par un boycott

Journal bimestriel Un Doigt dans l’actualité – janvier/février –
Pour fabriquer un litre de coca-cola, il faut six litres d’eau.
« Résultat, la firme extrait, par exemple, 750 000 litres d’eau par jour au Mexique ou 1,5 million de litres d’eau en Inde », selon le site Positivr.
« Au total, Coca-cola puiserait 300 milliards de litres d’eau par an sur l’ensemble des continents » pour nous concocter sa boisson addictive. « Alors certes, la firme aurait fait de nets progrès ces dernières années. Notamment dans le traitement des déchets et même concernant l’eau, comme elle le clame dans des publicités. Mais pour l’association Miti’Lab, Coca-cola est encore loin du compte, d’autant que, selon elle, des alternatives pourraient facilement éviter cette gigantesque consommation d’eau : « Grâce à une utilisation plus efficace de l’eau dans ses usines et à la restitution des eaux usées – une fois traitées – vers les bassins hydrologiques et les municipalités, Coca-cola est en mesure de renouveler un volume d’eau équivalent à celui qu’elle utilise dans ses boissons et leur production ».

sans-titre

D’où une pétition géante lancée sur la plate forme i-boycott. Pour Miti’Lab, Coca-cola se rendrait coupable de nombreux désastres : « déshydratation, assèchement des sols, diarrhées, problèmes d’hygiène corporelle, problèmes sanitaires et diverses maladies infectieuses ». 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Résistance, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.