Agir pour l’environnement : En France, 48 heures pour sauver nos terres agricoles ! Pétition

Nos terres rares sont… agricoles ! Il faut les protéger !!!

Imprimer

La terre agricole est au carrefour de multiples appétits. Chaque année, ce sont plus de 60 000 hectares qui, insidieusement, sont artificialisés en France. Parallèlement à cette bétonisation, des multinationales s’approprient des milliers d’hectares de terres agricoles en toute opacité !
Protégeons les terres agricoles de la spéculation :
SIGNEZ LA PETITION
En avril 2016, à la stupéfaction générale, 1700 hectares de terres agricoles situées dans le Berry étaient devenus, dans le plus grand secret, la propriété du fonds d’investissement chinois basé à Hong Kong.
La classe politique et les citoyens découvraient que le phénomène d’accaparement des terres ne concernait plus seulement les pays en développement mais également les terres agricoles très fertiles d’Europe.
Depuis quelques années, le phénomène de concentration des terres agricoles s’accélère, tandis que la part des personnes morales propriétaires de terres agricoles en France ne cesse d’augmenter : plus de 20% actuellement.
En réaction, plusieurs députés dont le député de Meurthe et Moselle Dominique Potier, ont déposé une proposition de loi relative à la lutte contre l’accaparement des terres agricoles. Cette proposition de loi sera examinée par les sénateurs en séance mardi 07 février prochain.
Il s’agit de la dernière occasion avant la fin du quinquennat de faire progresser la législation pour préserver les terres agricoles de la spéculation foncière et alimentaire mondiale. Notre souveraineté alimentaire est en jeu ! Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard !!!
STOP A L’ACCAPAREMENT DES TERRES AGRICOLES :
Interpellez les sénateurs et sénatrices
Qu’entend-on par accaparement des terres ?
Il s’agit de l’achat de terres agricoles à grande échelle dans un but commercial (que ce soit la production et l’exportation de biocarburants ou de denrées alimentaires) ou spéculatif par des entreprises. Nous assistons actuellement au niveau mondial comme en France à une accélération du phénomène de concentration des terres agricoles. Ainsi en Europe, 3 % des plus grandes exploitations agricoles contrôlent plus de la moitié des terres agricoles européennes. En 10 ans, 25 % des petites exploitations familiales de moins de 10 ha ont disparu.
Qui est à l’origine de l’accaparement des terres ?
Multinationales, fonds de pension, fonds d’investissement, milliardaires spéculateurs mais aussi des dirigeants de grandes exploitations agricoles françaises qui s’agrandissent … Il s’agit souvent de projets agro-industriels visant soit à exporter des denrées alimentaires vers des pays à forte demande comme la Chine ou à de la pure spéculation financière à court ou moyen terme.
Quelles sont les conséquences ?
Les risques sont grands de faire flamber les prix du foncier agricole, rendant encore plus difficile l’installation de jeunes agriculteurs et la transmission d’exploitation familiale. Sur ces exploitations géantes quelques rares salariés remplacent les exploitants agricoles. Cela peut aussi fragiliser l’autonomie alimentaire d’un pays avec des productions destinées uniquement à l’exportation plutôt qu’à la consommation locale
SIGNEZ LA PÉTITION
Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c’est toujours comme cela que ça s’est passé. – Margaret Mead (1901 – 1978) – Anthropologue.
Stéphen, Martin, Benjamin, Magali, Mathias, Stéfanie, Antoine, et toute l’équipe d’Agir pour l’Environnement.
contact@agirpourlenvironnement.org

http://www.agirpourlenvironnement.org
http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement
http://www.twitter.com/APEnvironnement
// Ensemble pour une planète vivable
Plus nous sommes nombreux, plus nous avons d’impact.
Plus nous avons de soutiens, plus nous pouvons multiplier nos actions pour une planète vivable

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Ecologie, Economie, International, Nature, Résistance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.