Thierry Solère, porte-parole de Fillon, visé par une enquête pour fraude fiscale

Ouest-France.fr – 14/01/2017 –
Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine.
Le porte-parole de François Fillon, Thierry Solère, fait l’objet d’une enquête préliminaire pour suspicion de fraude fiscale, selon une information du Canard enchaîné à paraître mercredi, confirmée auprès de Reuters par une source judiciaire. L’organisateur de la primaire de la droite a annoncé son intention de porter plainte en diffamation contre le journal, qui évoque également un possible conflit d’intérêt et des omissions dans les déclarations d’activité auprès de la Haute Autorité.
Une enquête préliminaire pour suspicion de fraude fiscale a été lancée par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) à l’encontre de Thierry Solère, porte-parole du candidat de la droite à la présidentielle François Fillon, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information du Canard enchaîné.
L’enquête aurait été ouverte le 6 septembre 2016 à la suite d’une dénonciation des services fiscaux. Elle porte sur les années 2010 à 2013.
Qu’est-il reproché à Thierry Solère ?
Grand ordonnateur de la primaire de la droite et du centre, le député fait partie comme François Fillon des parlementaires salariant leur épouse, affirme l’hebdomadaire, à paraître mercredi. Une pratique qui, rappelons-le, n’est pas illégale.
Mais l’enquête ordonnée par le parquet fait suite, elle, à un contrôle fiscal durant lequel, les fonctionnaires des impôts ont constaté « une fraude manifeste », selon le Canard Enchaîné. Le candidat a omis de régler une partie de ses impôts sur le revenu de 2010 à 2013, ainsi que la taxe foncière de la dernière année. Un « oubli » qui lui a valu une « saisie arrêt sur salaire », indique l’hebdomadaire.
Thierry Solère a annoncé sur BFMTV son intention de porter plainte en diffamation contre le Canard enchaîné, affirmant avoir toujours déclaré ses revenus et être actuellement à jour de ses impôts.
Possible conflit d’intérêts
Le champ de l’enquête aurait été ensuite élargi à un possible conflit d’intérêt, Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine, ayant été salarié d’un groupe spécialisé dans le traitement des déchets, ajoute le Canard enchaîné, qui évoque un salaire de 12 000 euros brut mensuels.
Selon l’hebdomadaire, les policiers s’intéressent également à la société de conseil de l’épouse du porte-parole du candidat Les Républicains, qui ne figurerait pas dans les déclarations d’activité auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.
François Fillon, fragilisé depuis trois semaines par l’affaire des emplois de son épouse, a obtenu mardi le soutien des députés de son camp face à la fronde de certains d’entre eux qui ont à nouveau réclamé une solution de secours, à un peu plus de deux mois de la présidentielle, avant de faire machine arrière.
Lire aussi : Ce qu’a déclaré Thierry Solère à la Haute autorité pour la transparence

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.