Présidentielle – Laurent Joffrin : La lettre de campagne du 16 février

liberation
Une couronne d’épines pour Fillon
couronne-depinesLe parquet financier est-il adepte du supplice chinois ? Le quart de décision qu’il vient de prendre en déclarant qu’il ne pouvait pas classer sans suite le dossier Fillon – ce dont on se doutait – prolonge d’autant le chemin de croix du candidat LR. Le non-classement ne signifie nullement que Fillon soit coupable. Mais que des charges consistantes (ou des doutes sérieux) pèsent sur son affaire d’emplois supposés fictifs.
Ce nouveau délai, s’il se prolongeait, pose deux problèmes contradictoires. Si les juges financiers décident de renvoyer directement Fillon devant le tribunal correctionnel, avec procès à la clé, cet événement surviendra au plus fort de la campagne. Le candidat ne manquera pas de hurler à l’ingérence judiciaire dans le processus démocratique, même si la procédure est strictement légale. S’il s’agit d’une information judiciaire, l’enquête recommencera, avec un risque de mise en examen, et donc d’interruption brutale de la candidature Fillon.
Mais si les choses restent indéfiniment en suspens, et que Fillon est élu, la conclusion judiciaire de l’affaire sera repoussée de cinq ans. Une partie de l’opinion aura, à juste titre, le sentiment qu’un responsable politique, une nouvelle fois, passe au travers des procédures, à la différence de tant de citoyens lambda. François Fillon avait demandé une décision judiciaire rapide. Il en est réduit à tabler sur la lenteur. Malsain à tous égards.
C’était hier
  • Vito Sarkoleone a donc adoubé Michael Fillon au cours d’un déjeuner avec armes au vestiaire. Le parrain retiré de la droite française joue l’intérêt de la famille contre les rancœurs personnelles. Fillon ravale sa fierté pour sauver l’unité du clan. Contre Solozzo-Le Pen et Barzini-Macron, il faut serrer les rangs avant d’aller «to the mattresses» (à la guerre, dans le jargon). Comme le dit une autre réplique culte du film de Coppola : «It’s not personal. Strictly business.»
Laurent Joffrin

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.