Paris : des centaines de manifestants «contre la corruption des élus» : François Fillon et Marine Le Pen ont eu droit à des concerts de casseroles lors de leurs déplacements respectifs

corruption-republiquep2190_097
Exaspérées par l’affaire Penelope Fillon, des centaines de personnes se sont rassemblées place de la République à Paris. Des manifestations ont également eu lieu dans d’autres villes.
 Le Monde|19 février 2017,
Ils en ont assez des «privilèges» et l‘affaire d’emplois fictifs présumés touchant François Fillon les exaspère : plusieurs centaines de personnes, se sont rassemblées dimanche place de la République à Paris, mais aussi en province, pour dénoncer la «corruption des élus».

corruption-paris-o000_lu70uhdf768-2910947

 Répondant à un appel lancé sur les réseaux sociaux sur le modèle de Nuit debout, partie prenante de ce rassemblement,, les manifestants considèrent qu’«il n’est plus tolérable d’être gouvernés par un corps élu qui a la possibilité de pratiquer l’inverse de ce qu’il défend», comme l’affirme le texte de l’appel.
Aujourd’hui dès 15h va retentir partout sur les places de France un même cri : #StopCorruption !
Tous les rdv : https://t.co/Ualk2k78Rapic.twitter.com/DqEvhDWxTa
— Nuit Debout (@nuitdebout) 19 février 2017
 Tradition reprise de Nuit debout, une assemblée générale était organisée place de la République.
 L’ assemblée générale de #StopCorruption continue sur la place de la République pic.twitter.com/p6qoM3hsw3
— Amandine Sanchez (@mandineSanchez) 19 février 2017
«Touche pas au grisbi, Penelope»

corruption-elus-paris

 «Fillon en prison, la corruption est un poison», «Il n’y a pas d’exemplarité sans exemplarité: Fillon 18 novembre 2016», «Touche pas au grisbi, Penelope» : de nombreuses pancartes brandies dans la foule visent le candidat de la droite à la présidentielle empêtré dans une affaire d’emplois fictifs présumés accordés à sa femme et deux de ses enfants.
 Annie, 71 ans, qui se définit comme une électrice de gauche, a fabriqué une petite pancarte pour prévenir François Fillon : «Si tu es au second tour on ne se déplacera pas». «On ne peut pas élire un escroc. J’ai voté Chirac mais si c’est Fillon-Le Pen, ils se démerderont sans moi», explique cette dame au regard vert et à la chevelure bouclée. Patrice Roblet, retraité de 66 ans venu du Val-d’Oise, reproche à François Fillon de «faire la morale aux autres».

untitled-bmpcorruption-sotp-fillon

 Et sa désillusion vis-à-vis des élus est grande. «Ils votent leurs lois et leurs privilèges, on ne s’en est pas sorti en fin de compte depuis la révolution», regrette-t-il, brandissant une pancarte sur laquelle on peut lire «abolition des privilèges et de la monarchie». De nombreuses pancartes font référence à la Révolution française, évoquant «Paris debout pour l’abolition des privilèges» ou «1789, à bas les privilèges».

corruption6694053_privileges

  Des manifestants reprennent les doléances de la Révolution française. AFP/Lionel BONAVENTURE
Outre François Fillon, la candidate FN à la présidentielle Marine Le Pen est elle aussi confrontée à des soupçons d’emploi fictif de son garde du corps comme assistant au Parlement européen. Mais, «au-delà d’eux, c’est un problème de système», observe l’écrivain Alexandre Jardin, présent dans la foule, pour qui il faudrait «a minima un contrôle par la cour des comptes» de «l’argent de nos élus». «C’est bien parce que ce minimum n’est pas fait que les colères montent», juge-t-il.
Des protestations dans d’autres villes

corruption-toulouseelus_corrompus_compan-2911185

 A Toulouse (Haute-Garonne), parmi des pancartes demandant «François rends-nous le million» ou «Emplois fictifs pour tous, quelque 200 personnes se sont réunies place du Capitole, frappant sur des casseroles.
A Saint-Omer (Pas-de-Calais), une banderole «expressive» a été placardée sur la Grand-Place, afin que chacun puisse écrire ses doléances contre la corruption.
 Rassemblement #StopCorruption à #Lyon. Un petit air de #NuitDebout au soleil. pic.twitter.com/iFpnfgRjJq
— Ju Liette (@_jujulieta) 19 février 2017

corruption-lyon-mardi-19-fevrier-2019_image-gauche

 D’autres rassemblements ont eu lieu à Lyon (Rhône), à Angers (Maine-et-Loire) ou à Lille (Nord) mais aussi à Quimper (Finistère).
 #StopCorruption Une vingtaine de citoyens était présente à Quimper, place Saint-Corentin pour manifester leurs mécontentements @Anticor_orgpic.twitter.com/Ovlz1uDaUR
— Anticor 75 (@Anticor75) 19 février 2017
Les organisateurs promettent de nouveaux rassemblements dimanche prochain.
Concerts de casseroles place de la République à Paris lors d’un « rassemblement contre la corruption des élus »

corruption-casserolesp2190_052

Des centaines de personnes étaient présentes pour épingler, entre autres, François Fillon.
huffingtonpost .fr 19/02/2017
Cette manifestation est une initiative venue de Facebook, via un événement dans lequel 11.000 personnes s’étaient inscrites.

corruption-fillon-le-penune-manifestation-contre-la-corruption-o_1

De nombreuses pancartes font référence à la Révolution française, évoquant « Paris debout pour l’abolition des privilèges » ou « 1789, à bas les privilèges ».

corruption-le-pen-fillonune-manifestation-contre-la-corruption-o_4

corruption648x415_montage-candiddats-presidentielle-francois-fillon-lr-marine-pen-fn-20-minutes

 Outre François Fillon, la candidate FN à la présidentielle Marine Le Pen est elle aussi confrontée à des soupçons d’emploi fictif de son garde du corps comme assistant au Parlement européen. Mais, « au-delà d’eux, c’est un problème de système », observe l’écrivain Alexandre Jardin, présent dans la foule, pour qui il faudrait « a minima un contrôle par la cour des comptes » de « l’argent de nos élus ». « C’est bien parce que ce minimum n’est pas fait que les colères montent », juge-t-il.

corruptionrepublique_1

À Toulouse, parmi des pancartes demandant « François rends-nous le million » ou « emplois fictifs pour tous », quelque 200 personnes se sont réunies place du Capitole, frappant sur des casseroles et scandant ponctuellement « Non à la corruption ».
À Saint-Omer (Pas-de-Calais), une banderole « expressive » a été placardée sur la Grand-Place, afin que chacun puisse écrire ses doléances contre la corruption. D’autres rassemblements ont eu lieu à Lyon, à Angers ou à Lille. Les organisateurs promettent de nouveaux rassemblements dimanche prochain.

corruption-poisonb2_36b_740ef731657eed445c22282f39__000_lu737-highdef

« Fillon en prison, la corruption est un poison », « Il n’y a pas d’exemplarité sans exemplarité: Fillon 18 novembre 2016 », « Touche pas au grisbi Penelope »: de nombreuses pancartes brandies dans la foule visent le candidat de la droite à la présidentielle empêtré dans une affaire d’emplois fictifs présumés accordés à sa femme et deux de ses enfants.
Annie, 71 ans, qui se définit comme une électrice de gauche, a fabriqué une petite pancarte pour prévenir François Fillon : « Si tu es au second tour on ne se déplacera pas ». « On ne peut pas élire un escroc. J’ai voté Chirac mais si c’est Fillon-Le Pen, ils se démerderont sans moi », explique-t-elle.
François Fillon et Marine Le Pen ont eu droit à des concerts de casseroles lors de leurs déplacements respectifs
Les candidats à la présidentielle ont été bruyamment accueillis par leurs opposants à Tourcoing et Clairvaux-les-Lacs.

corruption-stopp2190_079

Huffingtonpost.fr 17/02/2017

corruption-casseroles

POLITIQUE – La casserole serait-elle devenue un passage obligé pour les candidats à la présidentielle? Alors qu’ils multiplient les déplacements et les meetings à quelques semaines de l’élection, François Fillon et Marine Le Pen ont tous deux eu droit à des comités d’accueil quelque peu bruyants, ce vendredi 17 février.
En visite à Tourcoing, dans le Nord, le candidat de la droite a été accueilli par des cris hostiles. Toujours embourbé dans l’affaire des emplois présumés fictifs de sa femme Penelope et ses enfants, le candidat de la droite était venu participer à une table ronde sur la sécurité, puis visiter un centre social, à l’invitation du maire (LR) Gérald Darmanin.
Nouvelle démonstration des difficultés de sa campagne, François Fillon est arrivé à l’hôtel de ville par une porte latérale. Et à sa sortie, un peu plus d’une heure plus tard, des cris « Fillon, rends-nous le pognon! Fillon en prison! » ont retenti. Une vingtaine de manifestants, notamment des membres des Jeunes communistes, ont ainsi fait face aux soutiens du candidat, tout en tapant sur des casseroles.

untitled-bmpcorruption-penelope

Macron lui aussi chahuté
En meeting à Clairvaux-les-Lacs, dans le Jura, Marine Le Pen n’a pas échappé à un concert de casseroles. Près de 300 personnes opposées à la candidate du Front national ont manifesté à une centaine de mètres de la salle dans laquelle elle a donné son discours, selon un journaliste de l’AFP présent sur place.
S’il a semble-t-il été épargné par le bruit des casseroles, Emmanuel Macron a tout de même eu droit vendredi à son comité d’accueil à Carpentras, dans le Vaucluse. Des manifestants pieds-noirs s’étaient réunis pour dénoncer ses propos sur la colonisation française, qu’il a comparée à un « crime contre l’humanité ».
Le Monde 20 février 2017
François Fillon a effectué vendredi 17 février une visite de quelques heures à Tourcoing, dans le département du Nord. Il a été accueilli par des cris hostiles en raison des affaires d’emplois supposés fictifs qui pèsent sur sa femme Penelope. Une vingtaine de personnes ont frappé sur des casseroles devant l’hôtel de ville. Cela a contraint le candidat à l’élection présidentielle à faire son entrée par une porte latérale. Quelques partisans ont tenté de lancer des slogans « Fillon, président » afin de répliquer aux manifestants. Vidéo

untitled-bmpcorruption-stop02

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Economie, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.