François Bayrou – « J’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance »

Actualité 22/02/2017
untitled-bmpfrancois-bayrouLors d’une conférence de presse, à la télévision,  ce 22 février, le président du MoDem a déclaré qu’il souhaitait proposer une « offre d’alliance » à Emmanuel Macron. M. Bayrou a donné des conditions au candidat à la présidentielle.
Jamais dans les 50 dernières années la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée »
J’ai examiné depuis plusieurs semaines tous les éléments qui permettent de juger. Je veux vous dire à quel point la gravité de la situation m’a frappé. Jamais dans les 50 dernières années la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée. Le bilan du gouvernement sortant est tel que les primaires de la gauche ont choisi un opposant déterminé à la politique suivie depuis le début du quinquennat.
A droite, le dévoilement des affaires révèle non seulement l’existence de privilèges et de dérives mais ce qui est le plus choquant c’est l’acceptation tacite de ces abus. Toujours davantage de privilèges pour ceux qui sont en haut en toujours plus d’efforts pour ceux qui sont en bas.
Il faut changer les choses et le faire d’urgence. Unissons nos forces. C’est sans doute un geste d’abnégation et un geste d’espoir pour notre pays. Cette offre comporte des exigences qui sont d’intérêt général.
Je mesure ma responsabilité personnelle et celle du courant politique dont j’ai la charge. (…) J’ai reçu de très nombreux messages et témoignages m’encourageant pour me présenter. (…) Ces messages ont du sens et disent beaucoup pour moi. (…) je les reçois comme une marque de confiance.
  1. Bayrou a posé plusieurs exigences, notamment que « le programme présenté par M. Macron comporte une loi de moralisation de la vie publique ». Il demande aussi l’introduction de la proportionnelle aux élections législatives.
Le président du MoDem demande une « véritable alternance, un vrai changement des pratiques et non pas un recyclage des pratiques anciennes ».
Je demande expressément que le programme présenté par Macron comporte une loi de moralisation de la vie publique, notamment sur la lutte contre les conflits d’intérêt.
Je refuse, comme j’ai refusé toute ma vie, que de grands intérêts prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation de la politique et de l’argent.
« Il faut un changement pour notre démocratie pour que le pluralisme soit enfin respecté au sein de notre vie publique et au sein du Parlement », explique encore M. Bayrou qui demande l’introduction de la proportionnelle aux législatives car « je n’accepte pas les deux tiers des Français n’aient aucune représentation ».
Ce ralliement surprise à Emmanuel Macron intervient le même jour que celui de François de Rugy, président du Parti écologiste.
Extraits

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.