Dans l’ombre de Donald Trump, la famille Mercer : Famille américaine de poids.

  Le Temps 15/02/2017 Discrète mais puissante, elle a joué un rôle de premier plan dans l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, en novembre. Grâce à sa fortune et à son entregent, la famille Mercer est parvenue à propulser le candidat républicain à la Maison Blanche.
Le Temps évoque la redoutable influence de ce clan, partisan de l’extrême droite la plus dure et de ses thèses ouvertement suprémacistes.

le-tempsfile6toabomrp6u11fv6ii9s

Dans l’ombre de Donald Trump, la famille Mercer
Robert Mercer et sa fille Rebekah ont été des acteurs-clés dans l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Ultra-discrets, proches de Stephen Bannon, ces milliardaires ont notamment financé Breitbart News, fer de lance de l’extrême droite américaine
Robert Mercer est très discret. Discret mais influent. Lors d’une de ses rares apparitions publiques, lui qui rejette les sollicitations des médias et fuit les photographes, il avait déclaré: «Je n’ai pas pour habitude de parler de moi. […] Je pensais que je devais préparer un discours d’une heure, ce qui, en passant, est davantage que ce que j’ai pour habitude de parler en un mois». C’était en juin 2014, à l’occasion d’une remise de prix de l’Association for Computational Linguistics.

le-tempsfile6to3xfzyer5cypwmi9y

Inapprochable ou presque, ce milliardaire de 70 ans, mystérieux et secret, qui forme un tandem de choc avec sa fille Rebekah, a pourtant joué un rôle-clé dans l’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis. En tirant de précieuses ficelles.
La finance dans le sang
Ce mathématicien new-yorkais a débuté sa carrière chez IBM, où il a notamment développé un programme de reconnaissance vocale. Il a ensuite fait fortune en co-dirigeant Renaissance Technologies, «un des hedge funds les plus performants et lucratifs de l’histoire», selon Sebastian Mallaby, auteur du livre «More Money Than God». Grâce, notamment, au fonds Medallion, qui représente 5 milliards de dollars sous gestion.
Ultra-conservateur et climatosceptique convaincu, l’homme semble s’être donné pour mission de remodeler le Parti républicain, en consolidant son aile la plus à droite, sensible aux discours populistes et anti-establishement. Sa fille Rebekah, 43 ans, poursuit le même but. Trader à Wall Street, elle a aussi géré une boulangerie à Manhattan spécialisée dans les brownies et cookies, «Ruby et Violette», devenue une entreprise online. Epouse d’un banquier français et mère de quatre enfants, elle aide aujourd’hui son père à étendre leur influence à travers des think tanks et médias conservateurs qui épousent leurs thèses.
D’abord soutiens actifs du candidat à la présidentielle texan Ted Cruz, un proche du Tea Party – ils auraient injecté treize millions de dollars dans un de ses groupes de soutien –, les Mercer ont ensuite, dès le printemps 2016, appuyé Donald Trump et contribué à sa victoire. En janvier 2016 déjà, Bloomberg qualifiait Robert Mercer de «principal donateur individuel» de l’élection présidentielle. Depuis 2006, il aurait ainsi consacré plus de 34 millions de dollars à des campagnes et le Washington Post le classe, en 2015, parmi les «dix milliardaires les plus influents en politique». Pour la petite histoire, Jim Simon, le fondateur de Renaissance Technologies, était lui l’un des soutiens financiers les plus importants de la démocrate Hillary Clinton.
Lire
Le big data au service de Trump
Le soutien à Breitbart News
Une fille puissante et féroce
Un rôle à venir encore flou
Les frères Koch, l’autre binôme de milliardaires
Réseau de donateurs tout-puissantPrincipal soutien du Tea Party en 2010
Continuez votre lecture

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.