Qualité de l’eau du robinet : la carte interactive de l’UFC Que Choisir

UFC Que Choisir – 21/01/2017 –
L’eau du robinet est-elle de bonne qualité ?
principal-19145« L’eau est bonne à la consommation, mais la qualité est inégale ». C’est le message que L’UFC Que Choisir délivre en conclusion d’une enquête menée sur la qualité de l’eau du robinet, menée entre février 2014 et août 2016, à partir des résultats du ministère de la santé et « en passant au peigne fin les réseaux de distribution des communes soumis à cinquante critères réglementaires ». Les pesticides constituent aujourd’hui la cause principale de non-conformité, liée à l’utilisation de désherbants utilisés en agriculture. Si l’eau potable échappe aux nitrates et en grande partie aux pesticides, ce n’est pas parce que l’agriculture aurait amendé ses pratiques, mais parce que l’eau subit de coûteux traitements de dépollution.
Dans les communes où l’eau est de bonne qualité les habitants peuvent la boire en toute confiance. Elle est 60 fois moins coûteuse en moyenne que l’eau minérale en bouteille. Certaines eaux minérales ne sont pas recommandées pour un usage quotidien, sans parler de l’effet sur l’environnement du transport et de emballages.
L’association demande donc au gouvernement et aux agences de l’eau la mise en œuvre du principe « pollueur – payeur » dans le calcul des redevances de l’eau, au moyen d’une augmentation de la taxation des pesticides et des engrais azotés. Et un soutien financier aux agricultures biologiques et intégrées.
Vérifiez la qualité de l’eau potable distribuée dans votre commune et dans ses alentours sur la carte interactive synthétisant le niveau de conformité pour 50 contaminants et paramètres physico-chimiques définis par la réglementation. Dans celle-ci, rentrez le code postal ou le nom de votre commune et cliquez ensuite sur le pictogramme coloré pour obtenir le détail par contaminant.  
k-robinet21_0

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.