Loir-et-Cher – Bientôt des radars leurres sur la levée de la Loire

La Nouvelle République 23/02/2017
Ils sont identiques aux radars automatiques mais ils ne flashent pas. Des radars leurres vont être installés sur la D 952, axe qui relie Blois à Amboise.

Radar installé près de Veuves, sur la D 952, en direction de Tours.

Impossible de les différencier des autres radars automatiques. Ils ont le même aspect mais ne flashent pas. – (Photos archives NR)
ls devraient être opérationnels courant mars. Plusieurs radars leurres vont bientôt être installés sur la D 952, levée de la Loire qui relie Blois à Amboise. Visuellement, rien ne les différencie des radars automatiques. Seulement, ils ne flashent pas.
En plus des trois appareils déjà en place sur cette route, plusieurs cabines vont jalonner la levée de la Loire sur une vingtaine de kilomètres. Mais à l’intérieur de seulement l’une d’elles se trouvera un appareil permettant de flasher les automobilistes ayant le pied lourd. Cet appareil sera régulièrement déplacé de « manière aléatoire », selon le directeur de cabinet du préfet, Alain Brossais. Il pourra être installé dans n’importe quelle cabine. Ainsi, les automobilistes ne pourront pas savoir quel est le radar qui enregistre les excès de vitesse.
La D 952 n’a pas été choisie au hasard. Sur cet axe, de nombreux accidents se sont produits ces dernières années. Le dernier accident mortel en date sur cette route remonte au 14 janvier. A Onzain, commune déléguée de Veuzain-sur-Loire, une collision entre deux véhicules a coûté la vie à un jeune Blésois de 20 ans. Quatre autres personnes ont été gravement blessées.
« Nous implantons les radars sur des axes qui répondent à des problématiques d’accidentalité »,
souligne le directeur de cabinet du préfet.
Avec ces leurres, « l’idée, c’est d’avoir un contrôle sur un parcours, pour que les automobilistes roulent à vitesse constante », poursuit-il. Et aussi pour mettre fin à des comportements dangereux. Car certains automobilistes freinent à l’approche du radar, puis réaccélèrent. Avec des appareils à intervalles réguliers, ce type de comportement devrait être plus limité.
La vitesse présente dans un tiers des accidents mortels
Le but est également que les automobilistes qui ont tendance à appuyer sur l’accélérateur prennent conscience du risque encouru et qu’ils modifient leur comportement, sous peine de perdre leur permis, souligne Alain Brossais. Il rappelle que la vitesse est l’une des causes principales des accidents mortels. Elle est présente dans un tiers de ceux-ci.
Les radars leurres seront signalés par un panneau « Contrôles radars fréquents », indiquant sur combien de kilomètres s’étend cette zone de contrôles.
La carte des radars automatiques dans le département
Florence Vergne

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.