L’antispécisme…

Bimensuel TopNature – mars/avril 2017 –
Bande dessinée (cartonné) / 175 p. / Éditions La Plage / Paru le : 03/11/2016 / Prix : 15,90 €
Nous avions déjà bien ri avec Insolente Veggie de Rosa B. Son nouveau livre d’aventures antispécistes en bande dessinée nous a fait virer à l’hilarité. Effectivement, l’antispéciste, c’est pas pour les chiens. L’antispécisme, c’est pour les gens très bien qui considèrent que l’humain n’est pas le roi du monde et de la création, que l’espèce humaine ferait bien de baisser d’un ton et que les animaux méritent autant de respect que le petit nombril de ces messieurs et dames bipèdes. Nous en sommes loin ! Beaucoup d’humour, une pincée de mauvaise foi décalée, et la cause animale devient bien plus qu’une cause : une évidence qu’il serait temps d’intégrer à l’heure où certains pensent que des couleurs de peau ou des religions valent plus que d’autres. On n’est pas rendus, mais en attendant, on choisit d’en rire. 
(1) L’antispécisme est un mouvement datant des années 1970, qui affirme que l’espèce à laquelle appartient un animal n’est pas un critère pertinent pour décider de la manière dont on doit le traiter et de la considération morale qu’on doit lui accorder.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans animaux, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.