Démarchage téléphonique : Les parlementaires à la rescousse

UFC Que choisir – 13 mars 2017 –
UFC-Que Choisir vient de publier une mise à jour sur la pétition «Démarchage téléphonique : stop au harcèlement ! »
Grâce à votre mobilisation, plus de 180 parlementaires (Députés/Sénateurs), de tous les groupes politiques, ont interpellé le gouvernement pour lui demander de renforcer l’encadrement du démarchage téléphonique. Parallèlement, la Secrétaire d’Etat à la Consommation indiquant que « ces nuisances quotidiennes sont insupportables » a annoncé des sanctions contre plusieurs entreprises et un renforcement des contrôles contre le démarchage abusif…
Continuons de nous mobiliser pour obtenir une vraie limitation du démarchage téléphonique. Plus nous serons nombreux, plus notre capacité à faire pression sur les pouvoirs publics nationaux et européens sera forte. Relayez notre pétition autour de vous : http://change.org/DemarchageTelephonique
Alors que 9 Français sur 10 se disent excédés par le démarchage téléphonique, qu’ils estiment en recrudescence, que le premier bilan du dispositif Bloctel, dont l’objectif est de limiter le démarchage téléphonique, est mitigé, il faut passer à la vitesse supérieure contre cette pression commerciale (plus de 4 appels en moyenne par semaine) subie par des millions de consommateurs.
La prospection téléphonique est d’ailleurs le seul système de démarchage où le consentement par défaut du consommateur est admis. Pour les mails et les SMS, c’est le système de « l’opt in » qui est retenu ( le consommateur doit expressément accepter de recevoir des sollicitations.)
Alors que les secteurs ayant le plus le recours au démarchage téléphonique (travaux de rénovation énergétique, énergie, ) sont également ceux qui concentrent les litiges de consommation, il est urgent de stopper le harcèlement commercial !
Nous demandons aux régulateurs (DGCCRF, ARCEP) et aux pouvoirs publics, nationaux et européens, de prendre toutes les mesures permettant une réelle limitation du démarchage téléphonique. Faute d’une interdiction par défaut, il doit au minimum être envisagé :
– une augmentation très substantielle des sanctions financières en cas de démarchage abusif
– une intensification des contrôles quant à la bonne utilisation des fichiers et du respect du dispositif bloc tel
– un système d’identification par un indicatif spécifique ( par exemple 13) des appels à des fins de prospections commerciales  permettant aux consommateurs de reconnaître a priori les sollicitations commerciales

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.