Au fil de l’histoire – ça s’est passé un … 17 mars

Le 17 mars 1808

Napoléon 1er  crée les palmes académiques et le baccalauréat

Le 17 mars 1808  Napoléon 1er organise l’Université, fondée le 10 mai 1806. Dans le même temps, il crée les « Palmes universitaires », ou palmes académiques, afin de « distinguer les fonctions éminentes et de récompenser les services rendus à l’enseignement ».

L’empereur fait du baccalauréat un grade d’État qui sanctionne la fin des études secondaires et donne accès aux études supérieures. D’origine médiévale, le baccalauréat (de baccalarius« apprenti chevalier », et laureatus, « couronné de lauriers ») était jusque-là le premier grade de l’Université de Paris, avant la maîtrise et le doctorat.

Le nouveau baccalauréat comporte cinq disciplines : lettres, sciences, droit, théologie et médecine. La première session, avec seulement des épreuves orales, se déroule en 1809 avec 31 candidats, tous des garçons de seize ans (la première bachelière est une institutrice de 36 ans, en 1861). La première épreuve écrite est introduite en 1830. En 1881, la composition latine sera remplacée par une « composition française sur un sujet de littérature ou d’histoire ». C’est la fin de la primauté du latin.
Au départ, une appréciation (très bien, bien…) sanctionne la réussite du candidat. La notation sur 20 est introduite en 1890 (*).

 17 mars 180

Décès de Marc Aurèle à Vindobona (Vienne)  
Marc Aurèle (40 ans) et Lucius Verus (31 ans) succèdent à Antonin le Pieux à la tête de Rome le 7 mars 161. L’un et l’autre ont été adoptés 23 ans plus tôt par l’empereur défunt en vue de lui succéder, sur l’injonction de son prédécesseur, l’empereur Hadrien ! C’est la première fois que l’empire est confié à un tandem.

Statue de Marc-Aurèle Origine elle est la seule statue équestre de taille colossale (plus de 4 m de haut) datant de l’Antiquité à être parvenue jusqu’à nous
La collaboration entre Marc Aurèle, né le  26 avril 121 à Rome ) épris de philosophie stoïcienne, et Lucius Verus, séducteur et jouisseur, se passe curieusement bien… Voir : Le «sage au bord du précipice»

Dernières paroles – Tableau  Eugène Delacroix  Musée de Lyon
Source Hérodote

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.