Les fillonistes harcèlent Macron sur les réseaux sociaux

Le Canard Enchaîné – 15/03/2017 –Jean-Michel Thénard –
Les militants fillonistes s’en donnent à cœur joie sur le Web pour dézinguer l’ancien ministre.
La guerre digitale est déclarée : tweets contre tweets, sites contre sites, le candidat Fillon a fait des réseaux sociaux l’un de ses principaux champs de bataille contre Emmanuel Macron, à qui il rêve de tailler un costard. Contre l’ancien ministre de l’Économie, Fillon ne lésine pas sur les moyens : il est allé jusqu’à monter une chaîne de télé, Ridicule TV, c’est son nom, a été lancée sur le web le 9 février. Dans des petits clips vidéo, elle tourne en ridicule, on l’aura compris, les candidats à la présidentielle. Tous – sauf le Sarthois – sont moqués, mais certains plus que d’autres. Macron et ses soutiens font ainsi l’objet de 19 vidéos sur 23, Marine Le Pen culminant à 2. On voit où sont les vrais adversaires de Fillon.
Pas de chance pour eux, les auteurs de Ridicule TV ont été débusqués par le site BuzzFeed (1).  Ce sont des militants Rep, qui relaient leur propagande via des comptes Twitter dormants ouverts il y a plusieurs mois ou des pages Facebook créées au fil de l’actualité. Jean-Baptiste Doat, le responsable de la campagne numérique de Fillon, supervise le tout. L’homme se trouve aussi à l’origine des hashtags « Stop-ChasseàLHomme », lancés sur Twitter après les premières révélations du « Canard » sur les emplois présumés fictifs de Penelope Filllon.
Faux nez numérique
L’UNI (2) en a créé d’autres. Autant de comptes qui génèrent du volume sur les réseaux sociaux, le but étant de les inonder de libellés anti-Macron. Ça peut marcher : pendant la campagne de la primaire de la droite, les juppéistes avaient soupçonné les partisans de Filllon d’avoir largement relayé sur les réseaux sociaux la campagne de la fachosphère contre « Ali Juppé ». « On sous-estime à quel point les gens se nourrissent de ce type d’info« , confie Aurore Bergé, ancienne spécialiste du numérique du candidat Juppé.
Macron en orbite
Pour parvenir à terrasser l’hydre Macron sur le Web, les fillonistes ont des alliés. Ils bénéficient du renfort du site russe Sputnik (3), qui fait de l’ancien ministre sa cible préférée. Et du soutien d’Info24, « L’information insolite et sans tabou« , qui présente des fake news sur le modèle trumpien. Macron est le seul politique à y être éreinté : pas de chance.
Le site refuse de communiquer le nom de ses responsables. Arnaud Dassier, l’ancien patron de la campagne Web de Sarkozy en 2007, qui vient de rejoindre l’équipe Fillon, jure au « Canard«  ne pas être à l’origine de ce site partisan, dont il relaie les meilleurs morceaux sur sa page Facebook…
L’offensive anti-Macron lancée par Fillon sur les réseaux sociaux est ambitieuse, mais elle peut conduire à des sorties de route. La caricature antisémite de l’ancien ministre de l’Économie sur le compte Twitter des Républicains a obligé le candidat de droite à réclamer des « sanctions » internes contre Lionel Moisy de Cala, son directeur de la communication. Fillon ne rigole pas avec la discipline. Surtout dans le virtuel…

(1) L’équipe digitale de Fillon est derrière Ridicule TV, un compte anti-Macron (L’Obs 06/03/2017)
L’équipe Web de Fillon se cache derrière les vidéos anti-Macron de Ridicule TV (Speech 15/03/2017)
(2) L’UNI ou Union nationale interuniversitaire est présentée laconiquement comme une organisation étudiante « proche de la droite ». Formule euphémisante, et qui ne signifie pas grand chose puisque tous les étudiants de droite ne se reconnaissent pas dans l’UNI.
(3) Sputnik, ce cancer Russe qui étend ses métastases  (Charlie Hebdo 22/02/2017)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.