Insolite – Nantes : la carte postale codée a été décryptée

Actualité Ma Ville  Nantes 16/03/2017
Dans nos éditions du jeudi 15 mars, nous lancions un appel afin de décrypter une carte envoyée à Nantes en 1942. Plusieurs internautes ont décodé ce message que l’on pensait militaire ou qui pouvait cacher une relation amoureuse.

« C’est assez simple », nous écrit Alex Boudau : « Il suffit de remplacer chaque chiffre par la correspondance avec les lettres de l’alphabet exemple 1 = A, 5 = E, 6’= 16= P, Z = 26= 6″… »
Ce qui donne : « Mon Cher Lucien, Je pense bien à toi, j’ai fait bon voyage et suis arrivée à bon port. Je t’envoie bien des choses. Bon souvenirs Andrée ». il s’agit donc d’une femme qui séjourne alors dans le Loiret.
Merci aussi à Vincent Baby, Renan-Abhinav Moog, Erwann du groupe généalogie Loire-Atlantique.
Christophe Guilbaud nous a également fait parvenir la technique : « Chaque lettre de l’alphabet est remplacée par son équivalent selon la grille suivante : 1 a 2 b 3 c 4 d 5 e 6 f 7 g 8 h 9 i 0 j 1′ k 2′ l 3′ m 4′ n 5′ o 6′ p 7′ q 8′ r 9′ s 0′ t 1″ u 2″ v 3″ w 4″ x 5″ y 6 » z
Quelques accents sont effacés ou peu visibles sur la carte, ainsi que le dernier 5 qui termine le prénom Andrée ».
Nous avons également reçu ce courrier de Maxime Roux
« Partant du principe qu’une correspondance écrite commence toujours par une formule de politesse et considérant le prénom du destinataire (Lucien), j’ai pu en déduire que la première ligne (3’5’4′ – 3858′ – 2’1’3954′) correspond à « Mon cher Lucien » (…)
Le prénom André est mixte mais la conjugaison du verbe arriver (« je suis arrivée » dans le texte) nous permet de dire que la carte est envoyée par une femme. J’ai eu grand plaisir à déchiffrer cette carte, surtout en sachant qu’il s’agit d’une correspondance établie sous l’occupation durant la seconde guerre mondiale. Une fois la carte déchiffrée, on ressent le climat de méfiance qui pouvait exister à cette époque ».
Presse Océan

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Insolite, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.