Deux-Sèvres – Petit miracle : Deux animaux sauvés d’un incendie

La Nouvelle République 22/03/2017

Le garage du pavillon rue du Paradis : deux animaux y ont été sauvés par miracle.
C’est un petit miracle – pour les animaux – qui s’est produit hier rue du Paradis, à Moutiers-sous-Argenton, commune d’Argentonnay où un incendie s’était déclaré dans un garage proche d’un pavillon.
Vers 14 h 15, une quinzaine de pompiers d’Argentonnay, de Thouars et de Bressuire ont convergé dans le bourg de « Moutières » selon l’appellation locale après qu’un incendie a été signalé dans un garage. Un incendie d’origine accidentelle selon le rapport de la gendarmerie d’Argentonnay.
Sous la direction de l’adjudant-chef Didier Avril, les pompiers se sont mis en action devant un feu qui avait déjà bien endommagé le garage mais aussi son contenu : trois motos, deux scooters, une tondeuse auto-portée, et divers outillages…
 A leur arrivée, quatre chiens ont déguerpi mais, au cœur du brasier un chat restait emprisonné dans sa cage. Rapidement, le sergent-chef Mikaël Chatry s’est emparé de la cage de transport pour mettre le matou en sécurité alors qu’il était promis à une mort certaine.
Quelques minutes plus tard, trois des chiens échappés sont revenus au bercail alors que les pompiers terminaient d’arroser les restes du garage. Mais il manquait un toutou.
Un enfant de la maison a alors donné l’alerte : le setter irlandais était en train de se noyer car il était tombé au fond du puits situé au sous-sol de la maison !  En rappel, c’est le sergent-chef Gwenaël Cousin qui a retiré l’animal de sa fâcheuse posture : le setter s’épuisait à rester à la surface de l’eau. Il revient de loin.
Il n’y a pas eu de miracle, en revanche, pour le garage qui n’a pas supporté l’enfer de l’incendie, finissant, quasiment en cendres. Les dégâts sont financièrement importants.
Argenton-les-Vallées, Bressuire, Thouars –

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.