Le Drian-Hollande, un couple qui battait déjà de l’aile – Soutien à E. Macron : Les débats idéologiques au sein du Parti socialiste ne l’ont jamais intéressé.

L’Opinion 23/03/2017 Jean-Dominique Merchet
Le ministre de la Défense soutient Emmanuel Macron. Ses relations avec le président de la République n’étaient pas toujours idylliques

Jean-Yves Le Drian et François Hollande, amis mais plus trop...© Sipa Press
Emmanuel Macron a salué jeudi la décision, pas encore officialisée par l’intéressé, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de se rallier à sa candidature. « C’est un responsable politique pour lequel j’ai beaucoup de respect et qui, en Bretagne, a construit une majorité de projets qui est assez voisine de la démarche qui est la nôtre », a confié le candidat d’En Marche !
Selon le quotidien Ouest France, qui a rencontré Jean-Yves Le Drian jeudi, celui-ci devait annoncer sa décision dans la journée de vendredi. ( dernière minute voir ci-dessous )
Jean-Yves Le Drian n’est plus « hollandais ». En se ralliant à Emmanuel Macron et en ne soutenant pas le candidat d’un parti, le PS, dont il est membre depuis 1974, le ministre de la Défense tourne la page de plus de trente ans de compagnonnage avec François Hollande. Distillée depuis quelques semaines, l’annonce n’est assurément pas une surprise, mais elle jette une lumière crue sur les relations entre le ministre le plus populaire du gouvernement et le Président le plus impopulaire de la Ve République. Malgré la fidélité absolue du ministre de la Défense envers le chef des Armées, de sérieuses fissures sont apparues entre les deux hommes. En voici l’histoire.
Devenir ministre de la Défense était l’un des deux rêves politiques de Jean-Yves Le Drian, avec la présidence de la Bretagne. Il s’y était soigneusement préparé, dès la candidature de Ségolène Royal en 2007 et avait rempilé aux côtés de son ami François – celui avec lequel il militait chez les « Transcourants » proches de Jacques Delors dans les années quatre-vingt. Or, jusqu’après la victoire de 2012, l’Hôtel de Brienne a failli lui échapper, au profit de Laurent Fabius. « Il connaît la perversité dont peut faire preuve “son” Hollande », écrit son biographe, le journaliste Hubert Coudurier (1). Un autre Hollandais historique, François Rebsamen, a bien vu le ministère de l’Intérieur lui passer sous le nez…
Premières tensions. Dès janvier 2013, les premières tensions apparaissent à l’occasion de la guerre du Mali. Le Drian veut être le patron. Il doit demander à Hollande de rappeler à l’ordre son chef d’état-major particulier, le général Puga, qui empiète trop – selon lui – sur la conduite des opérations. Une mise en scène pour la télévision est même organisée dans le bureau de son directeur de cabinet, Cédric Lewandowski, où l’on voit les grands chefs militaires
Lire la suite
VIDÉO RECOMMANDÉE :  Jean-Yves Le Drian annonce son soutien à Emmanuel Macron
Exclusif. Le Drian annonce son soutien à Macron ce jeudi
Ouest-France 23/03/2017
Les débats idéologiques au sein du Parti socialiste ne l’ont jamais intéressé.

Jean-Yves Le Drian annoncera son soutien à Emmanuel Macron à ses vice-présidents du conseil régional de Bretagne ce jeudi après-midi à Rennes.
Le ministre de La Défense expliquera sa décision dans un entretien exclusif accordé à Ouest-France : les raisons de son engagement en faveur du leader d’En Marche, ses projets en Bretagne, les menaces terroristes….
Interrogé depuis plusieurs jours sur son soutien à un candidat lors des prochaines présidentielles, en l’occurence Emmanuel Macron, le ministre de la Défense avait jusque là refusé de répondre à la question.
C’est le troisième membre du gouvernement à rallier Emmanuel Macron, après Barbara Pompili et Thierry Braillard.
Macroniste sans le savoir
Jean-Yves Le Drian est un socialiste très modéré qui s’est installé, et maintenu, à la tête de la Région Bretagne, en ouvrant sa majorité au-delà du Parti socialiste. À chaque élection régionale, il a séduit une partie de l’électorat centriste. À tel point que, lors des régionales 2015, une période de large reflux pour la gauche, il s’était offert le luxe d’une majorité absolue dans l’hémicycle breton. Les débats idéologiques au sein du Parti socialiste ne l’ont jamais intéressé. Et lorsqu’il peut passer quelques jours en Bretagne et enfiler son costume de président de la Région, il y a presque toujours des visites d’entreprises à son agenda.
En quelque sorte, Jean-Yves Le Drian a déjà fait du macronisme sans le savoir.
Bio express. Né le 30 juin 1947 à Lorient, Jean-Yves Le Drian est un homme politique français membre du Parti socialiste. Professeur d’histoire à l’université, il s’engage en politique dans les années 70 après avoir entendu un discours de François Mitterrand. En 1978, il devient député de la 5e circonscription du Morbihan et est élu maire de Lorient en 1981. En 1991, il intègre le gouvernement d’Edith Cresson en tant que secrétaire d’Etat à la Mer. Sous la Présidence de François Hollande, Jean-Yves Le Drian est nommé ministre de la Défense le 16 mai 2012 et conserve son poste pendant les différents remaniements
Lire aussi. Présidentielle. Ces élus PS qui filent chez Emmanuel Macron

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.