États-Unis : la très chère protection de la famille Trump

rfi – 03/04/2017 – de notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio –

mediaMelania et Donald Trump entourés par les agents du secret service lors de la cérémonie d’investiture, le 20 janvier 2017.Brendan SMIALOWSKI / AFP

La protection de la famille Trump coûte-t-elle trop cher aux contribuables américains ? Une pétition a été lancée à travers les Etats-Unis pour protester contre la charge financière que représente la protection de Melania Trump qui vit à New York et non à la Maison Blanche.
La pétition, qui a recueilli près de 500 000 signatures, demande à la première dame de déménager à Washington, ou de rembourser le coût de sa protection à New York. La sécurité de Melania Trump et son fils coûtent en effet près de 140 000 dollars par jour aux contribuables. Le cumul des frais de protection pour le président et sa famille est évalué par la presse à 60 millions par an.
Les déplacements à Mar-a-Lago, en Floride, où le président Trump séjourne régulièrement, pèsent aussi sur le budget. Les élus locaux demandent remboursement des dépenses occasionnées autour du complexe, notamment le maintien de l’ordre, à cause d’incessantes manifestations devant le golfe présidentiel.
media

Un groupe de manifestants proteste au passage du cortège de voitures de Donald Trump, le 5 mars 2017 à West Palm Beach

En huit ans, la sécurité de la famille Obama a coûté 90 millions aux contribuables. Les Trump vont quasiment dépenser ce budget en un an, dénonce le magazine Forbes. Le secret service, qui assure la protection de la famille présidentielle, a d’ailleurs demandé une rallonge budgétaire de 60 millions. Les journaux rivalisent d’imagination sur le moyen de dépenser de telles sommes au profit des plus démunis, alors que Donald Trump veut réduire au minimum les programmes sociaux.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.