Présidentielle – L’abstention, la meilleure alliée de Le Pen

La Nouvelle République 03/04/2017

François Durpaire multiplie les conférences en région. – (Photo NR)
Avec le Tome 3 de “ La Présidente ”, ultime volet de sa BD de science-fiction civique, le Poitevin François Durpaire, souhaite sortir “ du déni d’une victoire possible de Marine Le Pen ”.
A trois semaines de l’élection présidentielle, l’universitaire François Durpaire spécialisé dans les questions de diversité culturelle en France et aux États-Unis estime que « la situation n’a jamais été aussi favorable à Marine Le Pen ».
D’abord par des conditions internationales particulières avec le Brexit et Donald Trump élu président des États-Unis.
C’est aussi la seule candidate à être allée en Afrique subsaharienne ce qui lui donne une stature internationale. Elle a aussi vu Poutine et peut dire,  » Voyez, je suis avec ceux qui pensent comme moi, ont les mêmes pratiques politiques et la même volonté isolationniste, protectionniste… «  »
François Durpaire, à La Nouvelle République
Les intermittents du vote
L’expert ajoute au millefeuille d’arguments, un contexte intérieur complexe avec le risque d’attentat et « ce qui s’est passé récemment dans les quartiers avec l’affaire Théo ». Il complète avec la déliquescence des partis traditionnels et la menace d’abstention dans ce climat électoral.
« On est face à un nouveau phénomène, celui des intermittents du vote. Maintenant, il y a des gens qui votent une fois tous les trois ou quatre élections. Avec cette incertitude du vote, on sait qu’au dernier moment les avis peuvent changer. Il y a une volatilité du vote qui est difficile à repérer dans les sondages. »
Et face au discours d’experts politiques qui disent qu’elle serait battue au second tour ? « Trois choses m’incitent à plus de prudence. Ils nous disent qu’elle n’a pas de réserve de voix. Mais on n’est pas sûr que des électeurs mélenchonistes ne votent pas pour elle au deuxième tour pour certaines raisons, des électeurs fillonnistes pour d’autres raisons… Deuxième argument : l’abstention. On sait que l’électorat Front national est extrêmement fidèle, extrêmement sûr d’aller voter face à un électorat qui va se forcer à aller voter contre. Un électorat peut-être plus important pour un Macron, mais un électorat par défaut. Enfin, le premier tour a lieu pendant les vacances des zones A et B et le second tour pendant le pont du 8 mai ! C’est loin d’être idéal ».
L’Ouest, plafond de verre de Marine Le Pen
D’où l’importance pour lui, « d’alerter une nouvelle fois avec cet objet culturel (sa BD de fiction politique NDLR) ». La stratégie de l’éditeur est régionale. Et surtout se transforme en vraie stratégie politique : 200.000 BD ont été placées un peu partout et seulement 2.500 à Paris. « Parce qu’on veut impacter le plus possible les zones qui vont voter Le Pen. Pas pour convaincre les lepenistes mais ceux qui sont en zone Le Pen, soit quasi toute la France excepté Paris maintenant. On lance une campagne d’affichage à compter du 6 avril et une campagne de mobilisation en région, sur le thème de la lecture anti-abstention. »
Ce lundi Marine Le Pen vient rencontrer les électeurs sur la foire de Lencloître, dans le nord de la Vienne
Oui, après avoir été chercher son Michigan ou sa Pennsylvanie du côté d’Hénin-Beaumont, elle va aussi chercher des zones qui étaient encore improbables il y a dix ou quinze ans pour le FN. Son plafond de verre géographique, elle est en train de le crever.
Son plafond de verre géographique a été pendant très longtemps l’ouest de la France. L’Ouest a fait barrage jusqu’à maintenant parce que c’est une France rurale, calme et rationnelle qui ne va pas dans ces extrêmes. La situation en matière d’immigration dans l’Ouest et même de risque terroriste n’est pas culminante. C’est plutôt le sentiment d’abandon, d’éloignement des centres de décision, de Paris, de Bruxelles, le discours de contre-mondialisation, surtout dans les zones rurales et chez les agriculteurs… Si l’Ouest tient, la France tiendra. Si l’Ouest cède, la France risque de passer à l’extrême droite ».
en savoir plus
Dans ce troisième tome, La Vague, les auteurs continuent de montrer selon leur expertise, les conséquences de ce que pourrait donner un gouvernement d’extrême droite, mais ont choisi de clôre la série sur une note d’optimisme. Avec une VIe République, laïque, sociale et écologique. En réécrivant une constitution basée sur une citoyenneté partout et tout le temps, et non pas seulement une fois tous les cinq ans.
La Présidente Tome 3 – La vague, François Durpaire, Laurent Muller, Farid Boudjella, aux éditions Les Arènes, 110 pages, 20 €
Delphine Noyon

 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.