FN : cachez le naturel, le collabo revient au galop

Charlie Hebdo – 11/04/2017 – Antonio Fischetti –
Ah, voilà enfin du vrai Front National pur jus et sans fard. Marine Le Pen vient de déclarer que « la France n’était pas responsable du Vel’ d’Hiv ». Rappelons qu’il s’agit de la déportation de plus de 13 000 juifs, les 16 et 17 juillet 1942 à Paris. Une opération dont on sait qu’elle a été menée par les policiers français, et eux seuls.  À force de vouloir normaliser le FN – en planquant les crânes rasés et en reniant papa – Marine Le Pen aurait presque fini par faire oublier que son parti est viscéralement d’extrême droite. Mais chassez le naturel, il revient au galop. On ne sait pas si la candidate FN a voulu flatter la frange la plus radicale de son parti, ou si elle a commis une gaffe dont elle se mord les doigts. Mais qu’importe.
En tout cas, sa défense est pitoyable. Face au tollé déclenché par ses propos, elle tente de se rattraper en avançant que « la France et la République étaient à Londres pendant l’Occupation, et que le régime de Vichy n’était pas la France ». Quelle hypocrisie ! C’est le vieux Jean-Marie qui doit être furax, lui qui a toujours défendu le maréchal Pétain.
Avec sa complaisance à l’égard de la collaboration sous l’occupation, Marine Le Pen renoue avec la tradition de son parti. Celui-ci prétend aujourd’hui lutter contre l’ « invasion étrangère », mais il y a une immigration qui l’a beaucoup moins gêné : celle des Allemands entre 1940 et 1945. Et ça, ce n’est pas un « point de détail », mais révélateur de la vraie nature d’un parti pour lequel s’apprête à voter plus d’un quart des Français.Marine Le Pen sait pertinemment qu’elle va faire le buzz, même si elle prend le risque d’apparaître en digne héritière de son père. Un coup d’éclat médiatique pour redonner un second souffle à une campagne qui fait du surplace, même si elle figure en tête des intentions de vote. En remettant au goût du jour le dogme frontiste du « refus de la repentance, elle caresse la « vieille garde » du FN dans le sens du poil et garde une main ferme sur le parti. 
(François Vercelleto Ouest-France 11/04/17)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.