Location saisonnière : les règles à savoir

Ouest-France – 11/04/2017 –
La location saisonnière est destinée au vacanciers, pour des séjours de courte durée, de la nuitée au mois.  Voici quelques conseils pour partir tranquille.
Réserver une location de vacances sur Internet
De nombreuses offres de location de vacances sont mises en ligne sur des plateformes communautaires, des centrales de réservation en ligne de logements labellisés, des sites de petites annonces… Il est préférable de réserver sur un site connu, qui donne accès à une plateforme de paiement sécurisée.
Sur les plateformes de location saisonnière, il est généralement nécessaire de créer un compte ou de remplir un profil : donner quelques informations personnelles, mettre en ligne une photo…
Chambres d’hôtes
Obtenir une description précise du bien loué avant de réserver
Quelque soit le mode de réservation de la location, le loueur doit fournir au candidat locataire un descriptif du logement le plus détaillé possible. Il est important d’obtenir des informations précises, de voir des photos, qui seront utiles si, une fois sur place, le locataire constate que l’état ou la situation de la location ne correspond pas à l’annonce.
Il est préférable de formaliser par écrit le contrat de location saisonnière. Ce document indique la durée de la location avec les jours et les horaires de départ et d’arrivée, et le détail du prix, à savoir le loyer, les consommations d’énergie (incluses ou non), les frais de ménage, de taxe de séjour…
Le versement d’une avance de la réservation
A la réservation, une avance égale à 25% du prix total peut être demandée par le propriétaire. Cette somme est qualifiée d’Arrhes ou d’acompte. Dans le cas d’un acompte, si le locataire ne loue finalement pas le logement, il doit payer la totalité du loyer prévu, excepté en cas de force majeure. Si c’est le loueur qui annule la réservation, il doit indemniser le vacancier. Dans le cas des arrhes, le locataire qui annule sa réservation ne perdra que le montant déjà versé. Si c’est le loueur qui annule, il devra restituer le double des arrhes au vacancier.
Sur les plateformes de location entre particuliers, du type Airbnb, le locataire doit verser l’intégralité du montant de la location lors de la réservation. Ce montant est versé au propriétaire après l’arrivée du locataire dans les lieux. Les conditions d’annulation des réservations sont précisées sur le site Internet.
Le locataire doit également se renseigner sur les frais et commissions. Une commission ou frais de service, peut être ajoutée au prix de location défini par le propriétaire, de l’ordre de 6 % à 12 %. toutes ces modalités sont à vérifier pour chaque location réalisée en ligne.
Un état des lieux et le versement d’un dépôt de garantie
L’état des lieux est établi lors de l’entrée dans le logement. Le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie. Son montant est librement fixé par les parties et précisé dans le contrat de location. Il est généralement de 20 % du prix de  la location (plafonné à 25 % si le loueur est un professionnel).
En cas de dégradation, le coût des réparations sera retenu sur ce dépôt. En l’absence de dégradation, il est restitué dans le délai indiqué au contrat, ou, à défaut, dans un délai raisonnable.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.