Présidentielle. Le défi du rassemblement (Commentaire )

Ouest France 25/04/2017 Michel Urvoy EXTRAITS

Si la politique n’était qu’arithmétique, Emmanuel Macron aurait raison de célébrer sa victoire avec quinze jours d’avance. Avec gravité, parlant du terrorisme, du Front national, des risques d’un repli sur soi, François Hollande lui a rappelé hier, comme à un adolescent de la politique, que l’heure n’était pas venue.
Rassembler. À présent que le Meccano est en mille morceaux, il va falloir le remonter, différemment pour qu’il fonctionne mieux.
La défaite ravive jusqu’à l’insoutenable les fractures que les victoires avaient masquées.
Une fragile adhésion
Les Français n’aiment pas trop ceux qui réussissent. Les victimes de la mondialisation – ou qui se pensent ainsi – se méfient d’une ouverture au monde sans laquelle ce serait pourtant pire. Même si la sortie de l’euro n’est pas un sujet porteur, celui de l’Europe ne l’est pas davantage.
Sans même parler des législatives, qui seront l’étape suivante du rassemblement, le score, dans treize jours, dépendra du talent de l’une à nous décrire l’horreur européenne, de l’autre à nous convaincre de sa capacité à rendre l’Europe désirable.
Le second tour va se jouer sur cet antagonisme dont dépendent deux projets très différents. Et sur les pudeurs de gazelle dont font preuve certains à ne pas exprimer de clair soutien républicain.
Lire
Infographie :  La bataille des reports de voix
 
Présidentielle. 160 élus socialistes appellent à voter Emmanuel Macron
Présidentielle. Le PS appelle unanimement à voter Macron
Présidentielle. Les Républicains appellent à voter « contre Marine Le Pen »

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.