Les rêves brisés du président normal

Entré à l’Elysée pratiquement par effraction – le grand favori de la gauche Dominique Strauss-Kahn s’étant mis hors jeu dans un hôtel new-yorkais – François Hollande n’aura pas connu d’état de grâce. Ayant à son actif une loi historique relative au mariage pour tous, le « président normal » aura néanmoins subi les affres de la crise, de son ex-compagne, du terrorisme, de l’affaire Cahuzac et de la montée de l’extrême droite, pour terminer sur une pirouette en fin de mandat.

Tentant comme à son habitude de contenter tout le monde, François Hollande se mettra tant la gauche que la droite à dos..
Alors que Nicolas Sarkozy est sèchement battu au premier tour de la primaire de droite, François Hollande annonce à la surprise générale qu’il ne se représentera pas en 2017.

Dessins inédits.© Nicolas Vadot

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.