Présidentielle – En terres FN, ces villages ne votent pas Le Pen

Ouest France 27/04/207 Par Orlane Jézéquélou et Marie Merdrignac

Lors du premier tour de l’élection présidentielle, le Front national est arrivé en tête dans 47 départements. En passant au crible les résultats de ces territoires, on constate que dans 14 de ces départements, 34 communes sortent du lot : elles n’ont accordé aucune voix au FN. Mais alors, qui est arrivé en tête lors du premier tour dans ces villages ? Découvrez-le dans notre carte interactive.
C’est un peu l’histoire du village d’Astérix. Encerclé par les camps romains, il résiste encore et toujours à l’envahisseur. Banney, Gratreuil, Salza, Alzi, Romiguières, Le Clat, Saint-Valery… Ces noms de communes ne vous disent peut-être rien. Pourtant, ces irréductibles, trente-quatre en tout, rejettent le vote frontiste et de façon radicale.
Zéro bulletin FN dans les urnes au premier tour de la présidentielle, alors que le reste du département a porté le parti d’extrême droite en tête des suffrages !
Une division nord-sud
Sur la carte interactive ci-dessus, si vous passez le curseur sur les points rouges dans les départements colorés en bleu marine, les noms des villages concernés apparaîtront, ainsi que le nombre d’habitants (chiffres de 2014, ils peuvent être différents du nombre d’inscrits sur les listes électorales), et le nom du candidat arrivé en tête au premier tour, dimanche dernier.
Voir la carte

On peut observer que dans la moitié nord de la France, c’est le candidat Les Républicains, François Fillon, qui a été plébiscité de façon générale. Dans la partie sud du pays, c’est Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise qui est arrivé en tête globalement.
Arrêtez-vous en Haute-Marne. Charmes-en-l’Angle, commune de 9 habitants, a obtenu une égalité parfaite entre trois candidats. Benoît Hamon (PS), Emmanuel Macron (EM) et Jean-Luc Mélenchon (FI) ont chacun obtenu 33,33 % des suffrages exprimés. En 2012, le trio de tête se composait de François Hollande (55,56 %), Nicolas Sarkozy (33,33 %) et François Bayrou (11,11 %).
Parmi ces communes, vous trouverez aussi Alzi (37 inscrits) en Haute-Corse, qui a voté pour Jean Lassalle à presque 45 %. En 2012, François Hollande était arrivé en tête au premier tour avec 70,37 % des voix ; en 2007, Ségolène Royal à 48,15 % ; en 2002, Christiane Taubira avec 42,11 %.
À Serres (41 inscrits), dans l’Aude, François Asselineau (UPR) est arrivé en tête avec 20,69 % des voix. Derrière lui, à la deuxième place, Jean Lassalle a obtenu 17,24 % des suffrages.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.