Anciens résistants et déportés alertent contre le « risque mortel » de l’extrême droite

« Nous savons jusqu’où mènent l’intolérance et l’exclusion au pouvoir », ont-ils averti, dimanche, au camp des Milles, à l’occasion de la Journée du souvenir de la déportation.

Le Monde.fr avec AFP | 30.04.2017
Une semaine avant le deuxième tour de l’élection présidentielle, résistants et déportés de la seconde guerre mondiale lancent un appel contre l’extrême droite. La France ne peut pas prendre le « risque mortel » de voir un parti extrême accéder au second tour du scrutin, ont affirmé, dimanche 30 avril, trois figures de la Résistance et de la déportation, dans un appel solennel lu au camp des Milles (Bouches-du-Rhône).
Lire l’article
rencontre des citoyens à Nancy en Mars 2017

Le 1er avril 2017 LE SITE-MÉMORIAL DU CAMP DES MILLES PART À LA RENCONTRE DES CITOYENS AVEC UN « BUS D’ALERTE RÉPUBLICAINE ET DÉMOCRATIQUE »

La fondation du Camp des Milles a inauguré lundi le Wagon souvenir authentique, restauré dans les ateliers de la SNCF de Nîmes et pièce témoin de l’histoire au site mémoriel.
Pour voir Toutes les photos du Camp des Milles

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, Résistance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.