Deux-Sèvres – Cardinaud : la signature marais-poitevin.com

La Nouvelle République 27/04/2017

L’embarcadère familial de Magné est devenu un complexe touristique qui emploie trente permanents. Clé du modèle, communication et diversification.

Manuel Mercier, président de SAS Cardinaud, basée à la Repentie de Magné.
Manuel Mercier ne se contente plus de mener son monde en barque. Le président de la société familiale de transport touristique basée à Magné, aux portes de Coulon, sourirait aussi de cette désuète dénomination.

L’embarcadère Cardinaud créé en 1979 par André et Paulette, agriculteurs du marais mouillé précurseurs du tourisme vert, s’est transformé en véritable complexe sous la troisième génération de bateliers. Un embarcadère ouvert toute l’année avec une flottille de 120 bateaux (et un réparateur à temps plein), 150.000 passagers et deux commerciaux qui sillonnent la France tout l’hiver.

Des relais de croissance
Depuis plus d’une quinzaine d’années, l’enseigne Cardinaud est synonyme de communication et de marketing. L’un des outils du développement de l’entreprise, c’est marais-poitevin.com, site internet pionnier de la valorisation du Marais poitevin. Une véritable agence de voyage intégrée organise et planifie les visites auprès de professionnels, responsables de groupes, ainsi que des particuliers.
Pour compléter l’offre sur le site historique de la Repentie, « La Cabane maraîchine », boutique de produits régionaux – aussi en vente en ligne – et puis la Brasserie voisine. Sur l’air d’ « on est condamné à mourir si l’on reste petit », Manuel Mercier dit avoir mesuré la fragilité du modèle après la tempête Xynthia de 2010 : « J’ai mangé la poussière, dit-il. J’ai préféré vendre une société pour ne pas licencier… »

 Le principal enseignement de cet épisode, c’est le renforcement de la stratégie de diversification : « Comment faire pour être moins sensible aux aléas climatiques ? Sinon en misant sur d’autres métiers qui sont des relais de croissance supplémentaires en période difficile. » L’an passé, Cardinaud a racheté un concurrent, l’embarcadère Prada, parmi les plus anciens du quai de Coulon.
Nouvel exemple de diversification, une autre institution trentenaire, la crêperie L’Escale, vient de passer sous pavillon Cardinaud. La gérance du nouveau « Café de l’Escale » sera confiée à une ancienne athlète bretonne multititrée.
« Nous n’avons pas la volonté de créer une énorme entreprise, indique Manuel Mercier. L’objectif est de trouver des activités complémentaires afin d’assurer la pérennité de l’entreprise et ses trente salariés permanents » (environ 110 saisonniers).
Autre nouveauté, l’ouverture d’un dépôt de vélos – dont la gestion sera encore confiée à une ancienne championne de X Cross – avec une offre de randonnées à pied et sur l’eau : « Il s’agit du projet d’une équipe. Des gens qui cherchent un lieu pour travailler. Ce sont eux qui créent les opportunités de l’entreprise. » Aujourd’hui, la marque marais-poitevin.com est devenue la signature de Cardinaud, avec l’idée de « proposer un service complet entre Niort et La Rochelle. » La brochure « Le Guide malin du Marais-poitevin.com » s’y applique.
nr.niort@nrco.fr
Jean Rouziès
Deux-Sèvres – Niort, Coulon, Magné

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Economie, Loisirs Tourisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.