L’art de gaspiller son temps sans culpabiliser

Le Vif.be – 07/05/2017 – Marie Gathon –
Il y aura toujours des corvées à faire, des poubelles à sortir, de la vaisselle à laver et des mails en retard. Dans notre société où la productivité et l’efficacité sont devenues des valeurs centrales, il est bon de rappeler que passer du temps à ne rien faire est essentiel.
L'art de gaspiller son temps sans culpabiliserNous sommes dans une recherche constante de productivité. Il nous est impossible de faire une vraie pause. Bien sûr nous dormons, nous nous baladons et nous lisons des bouquins. Mais avec toujours cette idée dans un coin de la tête que nous ne sommes pas en train de faire ce qui devrait l’être. Nous sommes constamment rattrapés par notre culpabilité, résume Quartz.
Au lieu de prendre du temps pour nous, nous nous tournons vers l’activité la moins satisfaisante de toutes : nous zonons sur le web. Et cela ne contribue ni à notre bonheur ni à notre productivité.
Il y a une idée très répandue selon laquelle nous devrions toujours être disponible et en train de travailler. « C’est très difficile de tout laisser tomber pour aller au parc », admet le psychologue Michael Guttridge dans un long entretien au Guardian. L’inconvénient selon lui, c’est que nous finissons par zoner derrière nos écrans à la recherche de distractions sur les réseaux sociaux, pensant que l’on est multitâche alors que finalement nous prenons plus de temps pour faire des tâches élémentaires.
De plus, nous ne profitons pas des avantages physiques et mentaux lorsque nous prenons du temps pour nous : « Les gens mangent devant leur ordinateur. C’est dégoûtant. Allez prendre l’air ! », exhorte le psychologue.
Selon Alex Soojung-Kim Pan, auteur d’un livre intitulé « Repos : pourquoi on en fait plus quand on travaille moins », affirme que des savants tels que Dickens, les frères Lumières ou Darwin ne travaillaient pas plus de cinq heures par jour, voire moins.
La vérité est que le temps de travail sert à combler nos semaines et la plupart d’entre nous pourraient passer moins de temps au bureau tout en accomplissant autant de travail.
« Passer du temps à ne rien faire sert à recharger nos batteries », affirme le psychologue. Prendre le temps d’être totalement, généreusement et fièrement improductif va nous aider à être plus efficaces dans notre travail par la suite. Mais c’est aussi satisfaisant en soi. Même regarder une série débile à la télévision peut être une expérience enrichissante si vous vous détendez et que vous en profitez.
A la fin de la journée, nous avons tous envie de feuilleter un magazine, de faire le tour dans le quartier ou simplement de ne rien faire. Nous devrions accepter ces moments pour ce qu’ils sont : du temps extrêmement bien dépensé.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Développement personnel, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.