Emmanuel Macron élu : la dernière chance

Ouest-France 08/05/2017  François Régis Hutin
[éditorial] Cette longue, difficile et pénible campagne aura quand même eu un mérite : celui de clarifier les choses.
L’inanité du programme du Front national est apparue de plus en plus nettement. Derrière cette façade, il n’y a que du vent, des incantations et des non-dits qui auraient conduit à un changement total de société, comme l’a dit la candidate battue hier. C’est de cela que la France ne voulait pas.
Aujourd’hui, tout est ouvert. Une nouvelle chance est donnée à la France, avec l’élection d’un jeune Président de 39 ans. Elle doit être saisie car la laisser passer nous ferait retrouver l’immobilisme de ces dernières années et nous conduirait à coup sûr à l’échec et au drame que nous avons encore cette fois évité.

Mais, pour cela, il faut rassembler dans une volonté de mise à jour et de clarification de nos politiques en tous domaines, à commencer par l’Union européenne. Il faut impérativement la relancer, expliquer sa raison d’être, impliquer tous les citoyens dans son fonctionnement.
Oser construire autrement qu’hier
Il faut aussi très vite ouvrir la voie aux initiatives, laisser libre cours à la créativité, nous délivrer des carcans qui paralysent et découragent. Ainsi l’emploi pourra repartir du fond du pays car c’est là qu’est la clef du succès.
Même si l’on comprend les déceptions des uns et des autres, un grand espoir est né. Désormais, devant un paysage politique nouveau, il faut oser construire autrement qu’hier. Faire du neuf non pas pour la galerie, mais pour une rénovation profonde de notre pays.
Il faudra commencer par l’aide aux plus faibles qu’il faut absolument et rapidement sortir de leur misère ; redonner vie à la ruralité ; ranimer villages, communes et quartiers. C’est là qu’est la plus grande urgence et ce sera pour nous un test. La construction du Bien Commun passe par là.
Aujourd’hui, le nouvel élu ne peut décevoir. Il se doit de réussir cette marche en avant attendue de tous en France, en Europe et dans le monde. C’est notre dernière chance.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.