Politique – La République en marche : des investitures pour le renouveau

Le Monde 12/05/2017

 Trombinoscope de photos de candidats investis par La République en marche pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017. JOEL SAGET, FRANCOIS GUILLOT, ALBERTO SIMON, FRED DUFOUR, ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, LOIC VENANCE, PIERRE VERDY, BERTRAND GUAY, JOEL SAGET / AFP
Le secrétaire général du parti d’Emmanuel Macron, Richard Ferrand, a annoncé jeudi l’investiture de 428 candidats de La République en marche (LRM) pour les élections législatives. Ceux-ci viennent à 52 % de la société civile. M. Ferrand a fait état d’une « parité réelle » avec 214 femmes et 214 hommes, précisant que l’âge moyen des candidats pour les scrutins des 11 et 18 juin était « de 46 ans, contre 60 ans pour la moyenne des députés sortants ». Le plus jeune est âgé de 24 ans.
Alors que de nombreux socialistes ont été écartés par le parti du président élu, M. Ferrand, qui a rendu récemment sa carte du PS, a également affirmé que les postulants étaient « issus de l’ensemble du spectre politique républicain ». Reconnaissant qu’il manquait environ 150 candidats (577 circonscriptions seront en jeu en juin), M. Ferrand a dit que les derniers seraient investis d’ici à mercredi prochain. L’ancien premier ministre, Manuel Valls, qui avait souhaité être investi par le parti d’Emmanuel Macron dans sa circonscription de l’Essonne, ne le sera pas, a par ailleurs annoncé M. Ferrand. Mais « nous n’investirons pas de candidat contre lui » car, « au moment où nous rassemblons, nous estimons qu’on ne claque pas la porte au nez à un ancien premier ministre », a-t-il dit.
Ces investitures représentent un renouveau indiscutable pour la classe politique, estime vendredi la presse. « Une moitié de candidats sans passé d’élu, une moitié de femmes, un éventail professionnel plutôt large, quelques têtes, le renouveau est indiscutable », reconnaît Laurent Joffrin, dans Libération. « Il ne faut tout de même pas oublier que ce n’est pas sur une photo de famille que les Français jugeront la politique menée », nuance Jean-Marc Chevauché, du Courrier picard. Certes, « la liste donne de l’épaisseur au renouvellement tant attendu », admet Jean-Louis Hervois, de Charente libre, qui ne cache pas une certaine inquiétude, car pour lui, « beaucoup d’élus découvriront un nouveau monde. Et rien n’assure aujourd’hui que s’en dégagera une majorité cohérente ». « Quant à pouvoir s’imposer face aux professionnels de la politique qui s’incrustent… On leur souhaite bon courage », lance Bernard Maillard, dans Le Républicain lorrain. Ces investitures ont aussi fortement contrarié son allié François Bayrou, qui espérait davantage de candidatures MoDem.
Plus de trois Français sur quatre (76 %) jugent positivement la liste des candidats présentée pour les législatives par LRM, selon un sondage Atlantico et Harris Interactive publié vendredi par RMC.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.