Le Monde – La lettre aux abonnés

Mai 2017 – Nº 169 –
La France vit un bouleversement politique majeur. Parmi les grands mouvements d’une société, la période que nous traversons restera comme une étape marquante de la recomposition du paysage politique français. Après l’élection d’Emmanuel Macron, la désignation d’un premier ministre issu de la droite puis la nomination d’un gouvernement aux contours inhabituels témoignent d’une inflexion en profondeur des lignes idéologiques, des frontières partisanes, des rapports de force, des cultures politiques, de l’art de gouverner.
Ce mouvement va se prolonger avec les élections législatives des 11 et 18 juin prochains : selon notre estimation, plus d’un tiers des députés sortants a choisi de ne pas se représenter, ouvrant la voie à un renouvellement d’ores et déjà plus important qu’en 1993 et qu’en 1981. Là où les élections législatives n’avaient qu’une importance relative lors des précédents scrutins, les échéances de juin deviennent cruciales.
Sous nos yeux, le monde politique français est en train de changer en profondeur. Mais pour saisir l’ampleur de ces mouvements, il faut disposer des informations les plus pertinentes, des éléments de contexte les plus éclairants, de points de repère qui permettront de réfléchir et d’agir en citoyens.
Plus que jamais, nous sommes convaincus que le journalisme indépendant et de qualité, tel que nous le pratiquons, est indispensable pour comprendre cette époque mouvementée. Pour décrypter ces mouvements de fond. Pour comprendre la société française, ses fractures et ses nouvelles sociabilités, telles qu’elle sont apparues dans cette campagne électorale. Pour raconter et enquêter sur l’exercice du pouvoir par le nouveau président et le gouvernement. Pour débattre aussi : depuis le début de l’année, nous avons publié, pour nos abonnés, près de 500 tribunes d’intellectuels, d’économistes, d’historiens, de sociologues, d’artistes. Des personnalités connues, des jeunes chercheurs, des acteurs de la société, des élus, des écrivains.
Nous vous remercions pour votre soutien et pour votre fidélité,
Jérôme Fenoglio, directeur du Monde

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.