Insolite – A Lorient, ils sèchent les cours, Macron leur signe un mot d’excuse

Ouest-France 02 juin 2017 12:23
VIDEO.

Yoan a griffonné un mot?: «?Je soussigné Emmanuel Macron, Président de la République et chef de l’armée, nous autorise à arriver en retard pour me rencontrer.?» Il a signé en dix secondes.© DR
À Lorient (Morbihan), des lycéens facétieux ont fait signer un mot d’absence au Président de la République Emmanuel Macron pour expliquer leur retard en cours.

Ils voulaient voir Emmanuel Macron en visite au port de pêche de Lorient, jeudi. Six lycéens lorientais, en seconde, Yoan, Hazal, Juliette, Elouan, Solène et Yaz, 16 ans, n’ont pas hésité à sécher une heure de cours.
« On se disait qu’on allait se faire engueuler »
« On s’inquiétait parce qu’on allait être en retard au cours de sport à 13 h 30, raconte Elouan. On se disait qu’on allait se faire engueuler. À côté de nous, quelqu’un nous a entendus et nous a dit « vous n’avez qu’à faire signer un mot à Macron. » »
« Je soussigné Emmanuel Macron, Président de la République et chef de l’armée, autorise Yoan, Hazal, Juliette, Elouan, Solène et Yaz à arriver en retard pour me rencontrer. » | DR
« Je soussigné Emmanuel Macron »
Chiche ! Yoan a griffonné un mot : « Je soussigné Emmanuel Macron, Président de la République et chef de l’armée, nous autorise à arriver en retard pour me rencontrer. » « On a attendu qu’il passe à côté de nous ».

Et Yoan a lancé : « Monsieur le Président, on a un mot à vous faire signer ! » Emmanuel Macron a rigolé. Il a signé en dix secondes et il est parti.
 Au lycée, les surveillants morts de rire
Gaëlle Le Roch, Pontyvienne et référente départementale « élections » de la République en Marche dans le Morbihan, a assisté à toute la scène, aidé les ados à rédiger le mot et à interpeller le Président : « C’était mignon. Épatant pour eux. Il y avait Jean-Yves Le Drian qui se marrait doucement derrière. » Pour être sûr que les élèves ne passent pas pour des affabulateurs, « elle a ajouté son nom et numéro de portable sur le mot en nous disant, « si les surveillants ne vous croient pas, qu’ils m’appellent pour confirmer » », explique gaiement Elouan.

Voilà Yoan, Hazal, Juliette, Elouan, Solène et Yaz, de retour au lycée Saint-Louis de Lorient… avec une heure de retard. « On a présenté le mot aux surveillants. Le CPE, tous les gens de l’accueil sont venus voir et ils ont rigolé. Le CPE a même fait une photocopie du mot et l’a affiché dans son bureau. Il nous a rédigé un billet de retard, avec pour motif : « Rencontre avec Emmanuel Macron. » On l’a montré au prof de sport, qui s’est marré aussi et nous a acceptés en cours. »
Les parents ? « Un peu fiers, je crois »
De retour chez eux, les lycéens ont averti leurs parents. « Les miens n’étaient pas fâchés, sourit Elouan. Eux aussi ont rigolé… ils étaient même un peu fiers, je crois. »
François Hollande avait lui aussi signé un mot d’excuse pour un lycéen venu le voir, lors d’un déplacement à Angoulême en octobre 2014.
Yann-Armel HUET.   Ouest-France 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article a été publié dans Education, Insolite. Ajoutez ce permalien à vos favoris.