Etats-Unis -Donald Trump, l’isolationniste de plus en plus isolé

L’Opinion 07 Juin 2017 Elisabeth Guédel
A Bruxelles le 25 mai, Donald Trump n’a pas seulement déçu les membres de l’Otan. Il a aussi consterné les membres de son administration. Le président américain a refusé de réaffirmer l’engagement …
Démissions, décisions incohérentes, absence de collégialité, tweets intempestifs… Le « management » du président des Etats-Unis coupe la Maison Blanche de son administration. Dangereux

© KAK d’après Obey
Près d’un Américain sur deux (49 %) désapprouve la décision de Donald Trump de sortir les Etats-Unis de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique mais 38 % estiment que le président américain a eu raison de prendre cette initiative, selon un sondage publié mardi. Dans la société civile, le front des « still in » s’organise. Au risque d’isoler davantage un président à la tête d’une administration de plus en plus déstabilisée ?
A Bruxelles le 25 mai, Donald Trump n’a pas seulement déçu les membres de l’Otan. Il a aussi consterné les membres de son administration. Le président américain a refusé de réaffirmer l’engagement des Etats-Unis sur l’Article 5, la disposition du traité de l’Alliance atlantique sur la défense collective. Son conseiller à la sécurité nationale, le général McMaster, et ses secrétaires d’Etat Rex Tillerson et à la Défense James Mattis, pensaient pourtant l’avoir convaincu de le faire lors de la préparation, des semaines durant, de cette première rencontre cruciale avec les 27 autres partenaires de l’Organisation. Or ce n’est qu’en écoutant le président américain prononcer son discours qu’ils ont découvert son revirement.
« L’Amérique d’abord [America First] ne signifie pas l’Amérique seule [America alone] », écrivaient fin mai, dans une tribune du Wall Street Journal, le général McMaster et Gary Cohn, le principal conseiller économique du président, défendant la nécessité de renforcer les relations entre les Etats-Unis et leurs alliés de part le monde. Des propos qui se voulaient rassurants au retour du premier voyage présidentiel à l’étranger.
Depuis son investiture, Donald Trump n’a jamais paru aussi isolé, obsédé par l’idée que le monde « rit » des Etats-Unis, comme il le répète dans ses discours.
Lire la suite

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.