Faites la paix avec la nourriture

Alternative Santé N°47 – juin 2017 – J.-B. Talmont – 
Régime de « l’hôtesse de l’air » qui vous promet de perdre un kilo par jour sur quatre jours, régime super IG que Femme actuelle s’empresse de promouvoir, régime  pro-sirtuines, diète d’après ADN, diète de protéines biofermentées, régime Thonon qui vous ferait perdre 10 kg en 14 jours (rien que ça)… Taper les mots « régime d’été 2017 » sur un moteur de recherche bien connu des internautes, c’est prendre conscience de la concurrence qui oppose aussi bien la presse (disons-le féminine majoritairement) que des sites commerciaux dédiés auxdits régimes.
Les plus malins matraquent sur le registre de la perte de poids dès janvier. Bah oui, en janvier, on se dresse une liste de bonnes résolutions longue comme un dimanche de pluie en Sologne. Cette surenchère prend de telles proportions qu’on en viendrait à s’excuser de vous rebattre les oreilles avec nos conseils alimentaires pour vous maintenir en bonne santé. Mais puisqu’en se comparant, on se console, nous évacuons tous scrupules puisque nous sommes dans le registre santé et non esthétique.

Bien sûr que nous sommes les premiers à inciter à la perte de poids, mais dans un registre sanitaire. Nous proposons des « médicamentations » sans médicament, juste en opposant à la facilité offerte par l’industrie agroalimentaire le fait de consentir aux efforts qu’exige le respect que l’on se doit – aussi bien à soi-même, qu’à la nature en particulier et qu’au soin du travail bien fait de l’agriculture paysanne.

Pourquoi ce billet en forme de justification ? Parce que derrière ces nombreux articles saisonniers de nos confrères et consœurs, se cachent les germes d’un grave syndrome : ne plus aimer manger, suspecter la nourriture à chaque bouchée et l’accuser de tous les maux. Et au final, voire se désoler des personnes qui finissent par abdiquer en pestant que de toute manière, on finira bien par mourir, alors autant se faire plaisir. Et devinez vers quoi ils abandonneront leurs velléités d’efforts pour mieux se nourrir ? Les plats tout faits, le tout-transformé, le tout-sucré de l’industrie agro-alimentaire. À croire que c’est un fait exprès.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.