Animaux. Sauvons les bébés hérissons !

Ouest-France 14/06/2017
Hors du nid, ces petits mammifères sont en danger de mort. Les conseils d’Hélène de Romans, de SOS Hérissons 49.

Le hérisson est bien plus qu’un petit insectivore rigolo avec ses poils piquants ! « C’est le plus vieil animal préhistorique d’Europe, l’un des rares à avoir connu les mammouths, soutient Hélène de Romans, de SOS Hérisson 49. C’est un vestige de notre biodiversité, un voyageur qui nous vient du fond des âges. » Mais c’est aussi un animal extraordinairement utile : en mangeant les insectes, les limaces et les escargots dans nos jardins, il est une excellente alternative aux insecticides…
Victime des mouches
Hélas, il est aussi une espèce en danger, chassé des champs en raison de l’agriculture intensive qui nous nourrit. Aujourd’hui réfugié dans nos jardins, il est souvent victime des tondeuses, débroussailleuses et autres opérations de jardinage qui détruisent ses nids. Les petits errent alors à la recherche de leurs parents.
« Si vous en croisez un en plein jour, récupérez-le tout de suite car il est certainement déshydraté, frigorifié (même en plein été) et attaqué par les mouches qui pondent leurs oeufs sur sa peau. Ces oeufs, une fois devenus larves, vont pénétrer dans son corps par tous les orifices possibles et le dévorer de l’intérieur », explique Hélène de Romans. C’est d’ailleurs pour les fuir que le hérisson est devenu un animal nocturne.
De la chaleur et de l’eau
Il faut donc commencer par enlever tous les oeufs et larves visibles si elles sont déjà à l’oeuvre sur le bébé hérisson, puis le réchauffer en le plaçant dans un carton. Le fond sera recouvert de papier ou bien de paille et vous placerez l’animal sur une bouillotte recouverte d’un tissu.
Vous pouvez aussi remplir deux bouteilles en plastique d’eau chaude et les placer de part et d’autre de l’animal. Dès qu’il commence à bouger un peu, réhydratez-le en lui donnant à la seringue quelques gouttes d’eau sucrée additionnée d’un peu de sel. Attendez quelques minutes puis recommencez. Une fois qu’il commence à se déplacer un peu seul, qu’il semble sorti de son état de choc, nourrissez-le avec des croquettes pour chat, mais surtout pas de lait et de pain qu’il ne supporte pas.
Une réintroduction en douceur
Grâce à vos bons soins, le bébé hérisson va reprendre sa croissance et passer en deux mois d’environ 50g à 500g. Vous pourrez alors envisager de le réintroduire progressivement dans la nature. Et pour lui apprendre à se nourrir seul, Hélène de Romans nous donne cette astuce : « Commencez par déposer des croquettes dans le jardin. Puis enfouissez-les à 3-4 cm de profondeur dans la terre. Grâce à son odorat surpuissant, le hérisson va apprendre à chercher sa nourriture. Et bientôt il sera la terreur de tous les vers de terre et limaces de votre jardin ! »
Lucie Derhuys.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Nature, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.