Politique – Donald Trump reçu avec faste par Emmanuel Macron

Le Monde 13/07/2017
Un mois après leur « mano a mano » bruxellois, Emmanuel Macron et Donald Trump se retrouvent aujourd’hui et demain à Paris lors d’une visite officielle à forte charge symbolique et politique à l’occasion du centenaire de l’entrée des Etats-Unis dans la première guerre mondiale

Le président américain Donald Trump, embourbé chez lui dans des accusations de collusion avec la Russie, devrait avoir un répit fastueux jeudi et vendredi à Paris. Il est l’invité d’honneur d’Emmanuel Macron pour les commémorations de l’entrée des Etats-Unis dans la première guerre mondiale.
Attendu jeudi matin dans la capitale française, M. Trump consacrera sa matinée aux personnels civil et militaire américains, avant d’entamer la partie diplomatique et commémorative de sa visite. Accueil solennel et cérémonie militaire aux Invalides, visite du tombeau de Napoléon, entretien au palais de l’Elysée, dîner des couples présidentiels dans un restaurant étoilé de la tour Eiffel, défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées : le programme élaboré par la présidence française devrait faire oublier momentanément ses ennuis à M. Trump – son fils aîné est soupçonné de collusion avec Moscou pendant la campagne électorale américaine.
La visite de M. Trump revêt une forte charge politique, compte tenu des relations difficiles que le président, chantre de l’« Amérique d’abord », entretient avec de nombreux pays. Et elle a lieu quelques jours après un G20 houleux, où les Etats-Unis ont réaffirmé leur volonté de faire cavalier seul, notamment sur la question primordiale du climat.

Emmanuel Macron avec Donald Trump au G20 de Hambourg, le 7 juillet 2017. Michael Sohn / AP
La présidence française insiste sur les enjeux diplomatiques. Il s’agit, selon M. Macron, de ne pas « rompre » avec les Etats-Unis, de ne pas les « isoler », et de réaffirmer les « liens historiques » qui unissent les deux vieux alliés. Les deux dirigeants s’entretiendront jeudi après-midi en tête à tête à l’Elysée, avant un entretien élargi aux délégations. Les discussions seront en grande partie consacrées « à ce qui unit le plus les deux pays en ce moment : la lutte antiterroriste », explique l’Elysée.
La France, deuxième contributeur de la coalition antidjihadiste en Irak et en Syrie, est « un partenaire très proche dans le domaine sécuritaire », reconnaît un haut responsable américain. Toutefois, précise l’Elysée, les sujets de divergence, en particulier le climat, « ne seront pas évités ». Depuis le retrait début juin des Etats-Unis de l’accord de Paris, le président français a endossé le costume de défenseur de l’accord, notamment avec une formule choc : « Make our planet great again » (« Rendre sa grandeur à notre planète ») qui parodiait le slogan de campagne du président Trump.
Néanmoins, il a affirmé ne pas désespérer de convaincre les Etats-Unis de revenir dans l’accord. Experts et diplomates, eux, mettent en garde contre l’imprévisibilité totale de M. Trump. « C’est très compliqué de jouer aux échecs avec un homme dont on ignore tout de la stratégie, et dont le seul postulat est de tout subordonner à l’intérêt national américain. S’imaginer qu’on le fera changer d’avis est une pure folie », analyse le spécialiste des relations internationales Bertrand Badie.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.