Budget de la Défense : fin 2012, il y avait 498 officiers généraux en activité et 5 500 autres payés à ne rien faire

Un article diffusé en mars 2013, sans doute encore d’actualité ?
Prorussia.tv – 8 mars 2013 –
Les généraux, une caste méconnue dont les avantages n’ont rien à envier aux meilleurs « golden parachutes » des PDG.
2009_06_04_General_de_brigadeUn général de brigade de l’armée française
On se doutait que les capacités opérationnelles de l’armée française, n’étaient pas à la hauteur du courage et des compétences des soldats français. Mais une lettre ouverte d’une dizaine de jeunes officiers éclaire sous un jour nouveau, et pour le moins déroutant, certains handicaps…
Imaginez… Il y aurait en France plus de 5 500 généraux, payés à ne rien faire… Autant que de légionnaires, tous régiments confondus. De quoi armer deux équipages d’un porte-avion comme le Charles de Gaulle…
Et ce ne sont là que des comparaisons d’effectifs… et non de solde. Car évidemment, un général planqué touche beaucoup plus qu’un caporal ou un marsouin engagé sous le feu, au Mali ou ailleurs.
  499818Une véritable armée mexicaine
Il y a en France, selon des chiffres arrêtés au 31 décembre 2012, 498 officiers généraux en activité dont 173 pour l’armée de terre, 74 pour l’armée de l’air et 52 pour la marine. Et 5 500 en section II, c’est-à-dire en pré-retraite, sans affectation…
Quand on sait qu’un général est un officier censé commander au moins une brigade, une division ou un corps d’armée, l’armée française devrait compter, avec 5 500 généraux, plus de… 2 millions 600 milles combattants, sans compter les personnels civils administratifs. Un tout petit plus que l’armée chinoise, autant que l’armée américaine et l’armée russe réunie… La France aurait ainsi la première armée du monde.
Tout çà pourrait prêter à sourire, si cela ne nuisait pas gravement aux capacités opérationnelles des régiments qui eux, doivent diminuer leur effectifs, militaires du rang et sous-officiers. Et il faut bien reconnaître que dans les conflits récents, aucun colonel ou général n’est tombé au champ d’honneur. Il n’y a plus, en France, de Colonel Le Drian pour mourir à la tête de ses hommes pour la défense de Verdun… Et pour ce qu’on a pu en voir, lors de l’affaire Mahé, l’honneur est d’autant plus vivace chez le soldat français, qu’il a un grade inférieur à celui de colonel !
Dénonçant également la baisse systématique du budget de la défense, variable d’ajustement au grès des humeurs syndicales du moment et des impératifs de Bruxelles, la lettre ouverte des jeunes officiers demande un « réarmement » de la France. Un réarmement qui doit prioritairement concerner l’équipement individuel des soldats. S’ils dénoncent le programme Félin, qui alourdit de dizaines de kilos les combattants mais remplit les poches des sociétés d’armement sans apporter de réels avantages sur le terrain, ils réclament, je cite « des gilets pare-balles, des chaussures, des robots, des drones, des munitions, des fusils d’assaut, des treillis de qualité ». Fin de citation. Ils veulent que ces choix stratégiques soient imposés par le Parlement aux groupes du complexe militaro-industriel car, je cite encore, «  La France a besoin de capacité opérationnelle. Pour retrouver une réelle capacité de projection, l’armée a besoin de transporteurs blindés, d’hélicoptères et d’un deuxième groupe aéronaval. Elle a besoin de blindés sur roues, de matériel chirurgical ».
On dit souvent que l’armée française est la meilleure infanterie au monde, maintenant on sait pourquoi, elle ne peut compter que sur la valeur de ses hommes, puisqu’elle n’a pas de matériel !
UMP--armee-mexicaineCerise sur le gâteau, pendant ce temps, les militaires du rang ne sont pas payés… Les dysfonctionnements du système informatisé Louvois, qui gère, enfin qui devrait gérer les paies, étaient pourtant connus avant même sa mise en service, mais rien n’a été fait pour corriger les 10 à 15 bugs majeurs qui plombent complètement un logiciel déjà obsolète. La situation est telle que des militaires en opération se font saisir leur maison, faute de pouvoir payer les mensualités de leurs crédits ! L’armée de Terre, mais aussi la Marine sont touchées.
Pourtant, il paraitrait que le problème pourrait être résolu si la DRH du ministère de la défense accordait à l’armée de terre la création de cinq postes d’informaticiens…
La France peut payer 5500 généraux à ne rien faire, mais rechigne à embaucher 5 informaticiens. Dans d’autres pays, il y a eu des coups d’état pour moins que cela…
100_5302Pourquoi la France a-t-elle promu autant d’officiers supérieurs, avec si peu de troupes ? Pourquoi ces officiers n’ont-ils pas terminé leur carrière au grade de lieutenant-colonel plutôt que d’être promus généraux juste avant leur départ ? Pourquoi n’ont-ils pas été rendus à la vie civile, alors que, de plus, nombre d’entre eux commencent une nouvelle carrière… dès leur arrivée en section II ?
Cela ressemble plus à du copinage fraternel qu’à une réelle nécessité opérationnelle.
Et c’est d’ailleurs une question qui peut se poser pour l’ensemble des « hauts »-fonctionnaires…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Défense, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.