Pas moins de 78 nouveaux centres commerciaux devraient bientôt sortir de terre dans le pays

Le Canard Enchaîné – 19/07/2017 – Professeur Canardeau –
Régis Schultz, le patron de Monoprix (groupe Casino) l’a avoué carrément : « Les centres commerciaux de périphérie contribuent à la destruction du lien social » (Le Figaro 2/2). Et d’appeler à un moratoire sur la construction de nouveaux centres commerciaux ! Un doux rêve ? Le 21 mai, des centaines de manifestants ont défilé à Gonesse, (Val d’Oise) contre le projet de méga-centre commercial d’EuropaCity porté par la filière immobilière d’Auchan et l’investisseur chinois Dalian Wanda : 80 ha de terres agricoles bétonnées, 230 000 m2 de commerces, 500 boutiques, et même une piste de ski… Pour Nicolas Hulot, ce projet n’est guère compatible avec l’objectif de neutralité carbone. Lors de sa première conférence de presse, le 6 juillet, le ministre écolo ajoute : « Il faut qu’on sorte de la folie des grandeurs. » Si EuropaCity est le projet le plus mégalo, ce n’est pas le seul. Une armée de centres commerciaux s’apprête à deferler sur nos « territoires ».
Pas moins de 78, d’après le Conseil national des centres commerciaux, d’ici à la fin de l’année prochaine. Ils dévoreront 1,3 million de mètres carrés. Sachant que la France en possède déjà 807 s’étalant sur 17 millions de mètres carrés…

Le projet EuropaCity qui pourrait voir le jour en 2024 sur le territoire actuellement agricole du «Triangle de Gonesse»
A Albi (Tarn), un récent article du New York Times (7/3) a beaucoup fait tousser la mairie. Le journaliste américain y décrit les vitrines fermées en centre ville, ses déambulations sans croiser âme qui vive et les parkings bondés des Portes d’Albi, un centre commercial situé à l’entrée de la ville. Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire (divers-droite) d’Albi, proteste : « Nous travaillons à maintenir le tissu commercial de notre centre-ville« . Tout en soutenant mordicus le projet d’un nouveau centre commercial… Lequel comptera, outre Leroy-Merlin (sur 11 580 m2), six magasins d’équipement de la maison (sur 4 493 m2) et deux fast-foods. « Leroy-Merlin arrivait de toute façon dans le Tarn. Autant que ce soit chez nous ! » Logique… Et il verra le jour sur le site d’une ancienne ferme du XVIIIème siècle et ses 8 ha de terres agricoles… Jean-Marie Carrière, de l’association Aadur, la quelle est membre de la fédération nationale « Des terres pas de hypers » : « La mairie se vante de parvenir à l’autonomie alimentaire d’ici à 2020 pour ses 51 000 habitants et laisse bétonner ces terres fertiles ! » Les albigeois n’auront qu’à faire pousser leurs légumes sur leurs balcons…
A Fleury-sur-Orne, près de Caen (Calvados), Ikea a construit, voilà sept ans, un magasin de 28 000 m2 avec 1 563 places de parking. Joie des élus de l’agglomération de Caen. Mais en 2012, l’enseigne sollicite une extension de 58 400 m2 et 508 places de parking supplémentaires. Ikéa veut construire avec Auchan un complexe commercial avec galerie, et même un petit lac… Les élus qui ont eu l’obligation de construire une route et une ligne de bus « direction Ikea » n’apprécient guère. Joël Bruneau, le maire (LR) de Caen, s’y oppose : « Le projet menace le commerce du centre-ville » Ikea présente son projet d’extension en commission départementale de l’aménagement commercial. Philippe Vayssette, de l’association Hastings Saint Nicolas, raconte : « Quatre élus de l’agglomération de Caen, dont le représentant du maire, ont voté contre, mais ils n’étaient pas majoritaires. » René-Paul Desse, chercheur à l’université de Bretagne occidentale, observe : « Sur les onze personnes que comptent ces commissions départementales (neuf avant 2014), les deux experts et les deux représentants d’association désignés par le préfet donnent toujours leur accord aux projets de centres commerciaux. Et les sept personnes qui restent sont des élus, presque toujours d’accord aussi… » Les commerçants décident alors de saisir le Commission nationale d’aménagement commercial, instance de recours des décisions des commissions départementales. Laquelle instance retoque le projet, jugé pas assez vert. Ikea ajoute quelques prise électriques de vélo par-ci, trois panneaux solaires par-là… et ça passe ! La mairie de Cean compte désormais sur le Conseil d’État pour faire capoter le projet. Bonne chance…
Dans la commune de Saint-Jean-de-Braye (Loiret), au nord-est d’Orléans, Decathlon veut construire un village « sportif » sur 16 ha d’espaces naturels et agricoles. Fabrice Tassard, de l’association locale SPLF45, rit jaune ! : « Nous avons des magasins de sport aux quatre points cardinaux d’Orléans. T compris, déjà; un Decathlon ! » Tant pis : au nom de la défense de l’emploi, la mairie applaudit. SplF45 fait appel de l’autorisation commercial et gagne. Decathlon obtient. Mais Decathlon obtient de nouveau une autorisation…
Les opposants attaquent alors Décathlon pour non respect de la loi sur l’eau. L’enseigne avait obtenu un arrêté préfectoral pour la destruction d’une zone humides de 1 500 m2, mais vérification faite, celle-ci fait 9 ha, soit 60 fois plus… Le 31 janvier, le tribunal administratif d’Orléans donne raison aux opposants. Ce qui n’empêche pas Decathlon d’obtenir, le 25 juin, l’autorisation de la Commission nationale pour construire son vil age sportif.
Le moratoire sur le centres commerciaux n’est pas pour demain matin.
La liste des plus grands centre commerciaux en France (Wikipédia) :
  1. La Part-Dieu , Lyon : 267 boutiques, 247 000 m2; Projet d’extension (47,000 mètres carrés de surface de vente supplémentaire soit l’équivalent de 80 commerces) ;
  2. Terrasses du Port , Marseille : 190 boutiques, 230 000 m2 ;
  3. Cité Europe , Coquelles : 140 boutiques, 175 000 m2 ;
  4. Les 4 Temps / CNIT , La Défense : 260 (230/30) boutiques, 165 200 (139 400/25 800) m2;
  5. Belle épine, Thiais : 225 boutiques, 140 000 m2 ;
  6. Créteil Soleil , Créteil : 200 boutiques, 124 000 m2 ;
  7. Grand littoral , Marseille : 200 boutiques, 120 000 m2 ;
  8. Evry 2, Evry, 225 boutiques, 100 000 m2 ;
  9. Val d’Europe Centre Commercial, Serris : 160 boutiques, 100 000 m2 ;
  10. Cap 3000, Saint Laurent du Var près de Nice (Alpes Maritimes) : 153 boutiques, 65 000 m2/ Extension en cours 300 boutiques, 135 000 m2, 5 000 parking ;
  11. Grand’Place, Echirolles près de Grenoble (Isère) : 130 boutiques, 81 000 m2
  12. Polygone Riviera, Cagnes sur Mer près de Nice (Alpes Maritimes) : 127 boutiques, 70 000 m2 ;
  13. Polygone, Montpellier : 120 boutiques 42 000 m2 ;
  14. Grand Portet Grand Toulouse : 120 boutiques 60 600 m2 Projet d’extension à 170 boutiques ;
  15. Odysseum Montpellier : 109 boutiques, 135 000 m2;
  16. Aéroville , Roissy en France : 200 boutiques, 110 000 m2 ;
  17. Rosny 2 , Rosny sous Bois : 192 boutiques, 109 000 m2 :
  18. Vélizy 2 , Vélizy-Villacoublay : 180 boutiques, 108 000 m2 ;
  19. Parinor , Aulnay sous bois : 200 boutiques, 90 000 m2 ;
  20. Parly 2 , Le Chesnay : 174 boutiques, 90 000 m2 ;.
  21. Qwartz , Villeneuve-la-Garenne : 165 boutiques, 86 000 m2 ;
  22. Toison d’Or , Dijon : 162 boutiques, 72 000 m2 ;
  23. L’Atoll , Angers : 64 boutiques, Modèle:71000 m2 ;
  24. Centre commercial régional Rives d’Arcins, Bordeaux : 150 boutiques, 68 000 m2 ;
  25. Carré Sénart , Sénart : 158 boutiques, 65 000 m2 ;
  26. Centre Jaude, Clermont-Ferrand, 136 boutiques 37 000 m²
  27. Euralille , Lille : 130 boutiques, 62 000 m2 ;
  28. Waves Actisud , Metz : 69 boutiques (en développement), 61 000 m2 ;
  29. Place des Halles , Strasbourg : 120 boutiques, 56 000 m2 ;
  30. Les Arcades , Noisy-le-Grand : 160 boutiques, 56 000 m2 ;
  31. GERIC , Thionville : 110 boutiques, 54 000 m2 ;
  32. Centre commercial de Confluence (Lyon) : 106 boutiques, 53 542 m2
  33. Mérignac Soleil, Bordeaux : 126 boutiques, 53 000 m2 ;
  34. Saint Sébastien , Nancy : 105 boutiques, 48 000 m2 ;
  35. etc… etc…

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Consumérisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.