D’où vient la pratique de la minute de silence ?

Le Monde 29/07/2017
Les minutes de silence semblent s’être multipliées ces dernières années. A l’Assemblée, par exemple, entre 1998 et 2016, leur fréquence annuelle a été multipliée par trois.
On pourrait penser que le phénomène est dû à l’augmentation du nombre d’attentats terroristes. Mais il y a d’autres explications. Notamment le fait qu’on observe des minutes de silence pour de plus en plus de raisons.
Alors, pourquoi y en a-t-il davantage aujourd’hui ? D’où vient cette tradition ? Et pourquoi les minutes de silence ne durent jamais vraiment une minute ? Explications.
Voir aussi Vikipedia : l’historique pour chaque pays
Cette forme permet de remplacer la prière par une formule plus anodine et compatible avec des religions diverses, incluant l’athéisme ou l’agnosticisme, certains y ont vu une forme de religion civile[2]. Comme une minorité pourrait très facilement l’anéantir, la minute de silence montre l’unanimité d’un sentiment.
Afin de convenir d’une telle opération commune à plusieurs pays, on engage, ce que l’on appelle dans le langage diplomatique, un protocole de silence. Les diplomates représentant les pays impliqués font des propositions jusqu’à éventuellement arriver à un accord
la Fédération Française de Football avait organisé une minute de silence avant la rencontre France-Suède

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.