L’enseignement délirant des bahuts intégristes

Le Canard Enchaîné / 26/07/2017 – Jérôme Canard –
Parmi ses nombreux devoirs de vacances pour préparer la rentrée, Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Éducation nationale, doit répondre aux alertes répétées venues de certaines écoles cathos intégristes, des établissements hors contrat (dans lesquels les profs ne sont pas payés par l’État). Il y a quelques semaines, l’école de l’Angélus (Cher) a fermé : son directeur est soupçonné d’abus sexuels et de maltraitance. Il a été mis en examen.
En mai, ce sont les établissements de la Fraternité Saint-Pie-X, héritière de Mgr Lefebvre, qui suscitaient des rapports gratinés d’inspecteurs d’académie. Le « Canard » a pu en consulter plusieurs. Les inspecteurs de l’Éducation nationale y racontent avoir été confrontés à des enseignements « dignes des années 50 et 60« . Certains cours, dispensés à des élèves prenant des notes « à la plume sergent-major« , s’avèrent assez délirants.
Mgr Fellay, supérieur général de la Fraternité Saint-Pie-X.
A l’école Saint-Férréol de Marseille, les agents de la rue de Grenelle, accueillis sous les jurons d’un prof – « C’est pire que la Gestapo ! » -, ont relevé quelques fâcheux oublis.  Exemple : « L’extermination des Juifs et des Tziganes n’a pas été étudiée » en CM2. Et l’enseignement sur la révolution française est édifiant, comme le relèvent les inspecteurs, des gamins, à la récré, jouent à « sauver les chrétiens durant la Révolution« .
A Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, à Camblain-l’Abbé (Pas-de-Calais), « la direction de l’établissement a demandé [au prof de SVT -Sciences de la Vie et de la Terre] de proscrire tout enseignement lié à la reproduction humaine, à la sexualité et à l’évolution des espèces pendant la période de scolarité obligatoire des élèves« . En histoire, certains massacres sont relativisés : des élèvent « expliquent par exemple, que l’entreprise espagnole contre l’empire aztèque était juste, car ce dernier n’était pas une vraie civilisation. »
Cours créationniste
Au Foyer Saint-Thomas-d’Aquin d’Avrillé (Maine-et-Loire), proche de la Fraternité, les inspecteurs sont tombés sur des cours d’histoire tout aussi inspirés. La cause principale des croisades ? « L’apparition d’une horde de musulmans fanatiques« . La Reconquista espagnoles est au programme, mais les élèves sont incités à « prier pour la conversion des musulmans« . Deux copies de géographie épinglées par les inspecteurs désignent « les Juifs comme les initiateurs du mondialisme ». Le rapport précise que ces copies ont été « évaluées par le professeur et corrigées seulement sur le plan orthographique ».
Un enseignant de Saint-Thomas-d’Aquin à Urmatt (Bas-Rhin), qui dispense un cours « clairement créationniste » s’insurge contre ces « arbres généalogiques qui donnent à l’homme une ascendance animale ». Invité par « Le Canard » à passer au confessionnal, l’abbé Bourrat, directeur de l’enseignement de la Fraternité, a préféré garder un pieux silence. Le ministre de l’Éducation nationale prendra-t-il la parole, lui, pour s’inquiéter de ces dérives ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Education, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.