C’était hier … en Juin ! Solidarité : Un toit pour les réfugiés

La Nouvelle République 06/2017
Argenton – Mosnay. Après de longs mois d’attente, le collectif Accueil du cœur 36 a accueilli deux familles syriennes, hébergées depuis lundi.

 L’attente a été longue, voire interminable, de chaque côté, mais depuis quelques jours, les deux familles syriennes espérées par l’association Accueil du cœur 36 sont installées à Argenton-sur-Creuse et à Mosnay. Le fruit de nombreuses démarches jalonnées d’interrogations depuis le lancement du projet, en septembre 2015.
Le dimanche, trois membres de l’association se sont rendus à Orly pour accueillir ces deux couples et leurs six enfants, en provenance de Damas.
Originaires d’Alep, les familles Al Jat et Al Nassar ont tout perdu dans la tourmente de la guerre. Leurs maisons ont été détruites et leur désir est de s’ouvrir un avenir en France en obtenant le statut de demandeur d’asile. D’ici là, le collectif va s’employer à faciliter leurs démarches administratives mais aussi leur intégration à la vie locale. Dès mardi, Nanou Ballaire a d’ailleurs accompagné les enfants pour un bilan scolaire.
Si la barrière de la langue ne facilite pas les choses, les nouveaux venus affichent une volonté souriante de réussir ce nouveau défi, derrière une évidente fatigue. Mejid, 19 ans, espère poursuivre ses études d’ingénieur, et tous bénéficient déjà d’un accès aux bibliothèques.
La présence d’un interprète, la mise en place de cours de français devraient faciliter cette immersion dans un monde différent du leur, mais l’envie de surmonter les obstacles sera sans doute la plus forte. A l’image des migrants installés dans le proche quartier du Merle-Blanc.
Si ces gens de passage étaient au départ désorientés par les habitudes alimentaires, certains ont participé à la récente exposition du Cercle des Beaux-Arts d’Argenton-sur-Creuse. « Les deux familles ont maintenant besoin de téléphones portables et d’ordinateurs pour être en contact avec leurs familles syriennes et se familiariser avec le français », précisent les responsables du collectif qui avaient déjà meublé les appartements. Ces lacunes devraient rapidement être réparées.
repères
> La famille Al Jat, accueillie à la résidence Rollinat d’Argenton-sur-Creuse, est composée de cinq personnes : Njab, qui était instituteur ; son épouse, Jamilah, et leurs trois enfants : Mejid, 19 ans, qui se dirige vers des études d’ingénieur ; Diana, 17 ans ; Hala, 10 ans.
> Installée à Mosnay, la famille comprend également deux adultes et leurs enfants : Bhjat qui exerçait le métier de soudeur ; son épouse, Nourah ; Angel, 16 ans ; Afet, 14 ans ; Jall, 10 ans.
> A la différence de la famille syrienne, originaire d’Homs, arrivée en Brenne au mois d’avril, ces dix personnes viennent directement de Damas. Kamil, Houda et leurs deux enfants avaient en effet séjourné un an et demi dans les Hauts-de-Seine, avant de vivre au Blanc, où la Ville, le CCAS et plusieurs associations locales ont facilité leur mise en place et les accompagnent.
> Une rencontre entre les deux familles installées à Argenton et à Mosnay, et les adhérents du collectif Accueil du cœur 36, est prévue dès que possible.
Jean-Michel Bonnin
Indre – Solidarité

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Coopération, Social, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.