Lion 2017 – Réflexion sur les énergies de cette Constellation

    
Le Lion est souvent vu comme la représentation de ce que peut être une personnalité égocentrique, ayant tendance à contrôler, dominer, dont la conscience est centrée sur l’aspect matériel. Mais ceci correspond à l’aspect inférieur du signe. Le travail à réaliser est de discerner si c’est la personnalité qui agit et non l’esprit. A partir de ce signe il s’agit de trouver les moyens de transformer cette personnalité et de la mettre au service de la Vie.
     Alors que le Bélier, premier signe de feu, fait naître d’excellents dirigeants qui expriment la Volonté, avec le Lion, deuxième signe de feu apparaissent les enseignants qui établissent des règles et transmettent la Connaissance. Ces personnes qui dirigent avec amour sont rarement considérés comme des dirigeants et cependant ils guident véritablement le cœur des êtres.
     Un instructeur éclairé est suivi beaucoup plus fidèlement qu’un souverain. Et les disciples d’enseignants qualifiés sont généralement inspirés et bien disposés à défendre leur cause, ce qui n’est pas toujours le cas avec des dirigeants ordinaires. Pour cette raison, les dirigeants devraient être subordonnés aux enseignants, ou bien se transformer eux-mêmes en enseignants, avant même de songer à diriger.
     Le rôle d’un enseignant est aussi important que le soit la nécessité d’une mère. Il a un côté maternel tandis que le dirigeant serait plutôt paternaliste. Les deux sont les représentants, l’un de la Volonté, l’autre de la Connaissance-Amour. Dans ces conditions, les énergies du Lion peuvent aussi apporter une dimension maternelle, chaleureuse.
     Toute tâche entreprise en société devrait idéalement contribuer à assurer le bien d’autrui. Une attente en retour pour un travail effectué conduit à un conditionnement et à une déviation en rapport à la justesse de ce travail. Lorsque nous sommes enfermés dans l’attente de l’appréciation des autres, nous ne possédons pas sereinement notre libre arbitre. C’est aussi pourquoi ceux qui œuvrent avec bonne volonté sont bien mieux respectés.
     De nobles êtres ont démontré ce chemin altruiste. Ils ne se nourrissent pas des fruits de leurs actions mais les laissent à d’autres. Beaucoup d’activités de bonne volonté se déroulent sur la planète sans que nous nous en rendions toujours compte. L’action pour soi-même mène à un confinement de soi, et l’action pour les autres nous libère. C’est là le secret.
     Penser que nous possédons une énergie limitée est ignorance. Avec cette croyance, on restreint l’action. La pitié pour soi s’infiltre et limite l’afflux d’énergie. Dans le mouvement cyclique des énergies, beaucoup ne voient que le visible. Portées par une énergie éternelle, les planètes survivent et restent à flot dans l’espace. Voyons l’action éternelle de l’énergie dans la Nature et rejoignons son courant de Vie.
    La maladie de base de l’homme moderne est la préoccupation. Il s’inquiète de tout, plus qu’un peuple qui vit en forêt dont les besoins sont rares et, par conséquent, les soucis minimes. Pour un citoyen de notre époque moderniste, il existe de nombreuses choses inutiles à craindre. L’inquiétude et la peur tendent vite à être présentes. Notre mode de vie moderne n’a pas vraiment aidé l’humanité à s’élever. 
     L’éducation pour l’emploi, l’emploi pour l’argent, l’argent pour la réalisation des désirs sont autant d’actions qui servent toutes une intention précise. Lorsque l’on accomplit systématiquement une chose pour en obtenir une autre, on devient le prisonnier du monde de la cause et de l’effet. La cause pour l’action et l’action pour la cause mène à un chemin circulaire qui ne se termine jamais. L’action sans cause libère et procure la vraie joie de l’action.
     Quels sont notre vision, notre dessein et notre objectif ? De la force et de la clarté de ceux-ci dépendra  ce que nous accomplirons et ce que nous deviendrons. Là où il y a la vision est claire, on reconnaît ce qui doit être fait et la Connaissance acquise devient la semence de l’acte devant inévitablement se matérialiser.
     Le but n’est dès lors ni de se plaire à soi-même, ni de plaire aux autres, mais bien d’être à tous moments en harmonie avec son environnement, en acquérant la connaissance des Lois de la Nature.    Accomplir des actes de bonne volonté dans l’abandon total à la vie environnante, sans attente, conduit infailliblement à une libération de tous les conditionnements.
Pleine lune du Lion – lundi 07/08/2017 –  20h11

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, réflexion, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.