Gonzague Saint Bris sera inhumé à Amboise

La Nouvelle République 10/08/2017
Les obsèques de l’écrivain Gonzague Saint Bris, qui a trouvé la mort dans un accident de la route la nuit de lundi 7 au mardi 8 août dans le Calvados, seront célébrées ce lundi 14 août à la collégiale Saint-Denis d’Amboise, à partir de 14h, a indiqué sa famille aujourd’hui. C’est dans cette commune d’Indre-et-Loire, qui abrite la maison familiale de la famille Saint Bris, le Clos Lucé, devenue une société familiale touristique, que se trouve aussi le caveau familial. C’est là qu’avait été inhumé son frère aîné, Jean Saint Bris, décédé en 2004. Gonzague Saint Bris sera lui aussi inhumé au cimetière d’Amboise à la l’issue de la cérémonie religieuse, a indiqué la famille dans un avis de décès. La famille indique par ailleurs qu’une messe sera célébrée à Paris, où l’auteur résidait en partie, en septembre.

Depuis l’annonce de son décès, l’émotion est palpable en Touraine. A Loches, où il est né, et où il a été conseiller municipal, à Amboise, où il a en parti grandi, et dans tout le département, qu’il aimait et fréquentait régulièrement. Les  hommages de personnalités et d’anonymes se multiplient depuis le début de la semaine.
Indre-et-Loire – Amboise –
Sur Inventerre : Disparition de Gonzague Saint Bris, voyageur insatiable et homme de lettres
Les réactions après la disparition brutale de Gonzague Saint Bris : La Touraine a perdu son meilleur ambassadeur

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.