Politique – Brigitte Macron cantonnée à un rôle de représentation

La Nouvelle République 22/08/2017
La charte de transparence clarifiant le rôle de l’épouse du président, rendue publique lundi, lui reconnaît essentiellement un rôle de représentation.

Par ses actions, Brigitte Macron contribuera au « rayonnement international de la France ». – (AFP)
Brigitte Macron a désormais une existence officielle sur le site de l’Élysée. La présidence a publié lundi la « charte de transparence relative au statut du conjoint du chef de l’État » qui précise son rôle, ses thèmes d’action et les moyens qui lui sont attribués.

Ce texte lui reconnaît principalement un « rôle de représentation au côté du président », en particulier lors des réunions internationales, ainsi qu’un rôle de « supervision » des réceptions à l’Élysée.

Un rôle «  d’épouse de  »

« Son rôle reste extrêmement traditionnel : il se résume à être «  l’épouse de  » », commente Mariette Sineau, politologue pour le CNRS. La charte précise que Brigitte Macron devra « maintenir un lien continu d’écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l’éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l’enfance ou encore de l’égalité homme-femme ».

Pendant sa campagne, Emmanuel Macron avait promis la « fin d’une hypocrisie française » et assuré vouloir offrir un statut juridique officiel à la Première dame, comme aux États-Unis où le rôle de la First Lady a été institutionnalisé dès 1978. Peine perdue.
Le président s’est retrouvé confronté à une pétition, qui avait recueilli plus de 300.000 signatures en juillet, dénonçant l’octroi d’un budget officiel à la Première dame.
Face au tollé, la présidence a fait machine arrière, annonçant la rédaction d’une simple « charte ». L’entourage de Brigitte Macron précise : Il ne s’agit pas d’un statut juridique mais d’un engagement, qui ne vaut que pour Brigitte Macron et pour la durée du mandat d’Emmanuel Macron, et qui ne sera pas contraignant pour ses successeurs ni leurs conjoints

L’épouse du président ne bénéficiera d’aucune rémunération. Elle dispose cependant de trois collaborateurs et deux agents de sécurité, dont le coût n’a pas été précisé dans la charte. Chaque année, la Cour des comptes publiera « les coûts de fonctionnement associés » à Brigitte Macron.
En 2014, ceux de Valérie Trierweiler, qui disposait de cinq collaborateurs, avaient été évalués à 482.000 €

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.