Fidèles de Bouddha et pas moins hommes

Charlie Hebdo – 30/08/2017 – Guillaume Erner –
Deux informations qui n’ont absolument rien à voir. Enfin, presque rien à voir.
La première : l’armée birmane a tiré sur des Rohingyas, cette minorité musulmane vivant en Birmanie, à la frontière du Bangladesh. Il y aurait des morts, beaucoup de morts, plus de 100 probablement (1).
Seconde information : un grand maître du bouddhisme tibétain officiant en France a été contraint à la retraite. Pourquoi ? Parce que ses retraites précédentes n’étaient pas que spirituelles. Accusations d’agressions sexuelles, manipulation de personnes fragiles, magouilles financières : France Inter (2), qui révèle l’information, incite à douter de la pureté du personnage, le dénommé Sogyal Rinpoché.
Deux actualités bien distinctes à une nuance près : aucune religion n’est épargnée par ces comportements. Du fait des souffrances de Tibétains, de par le discours de sagesse du Dalaï-lama, le bouddhisme fait pratiquement consensus en Occident, comme religion de paix et d’amour. Oui, mais voilà, c’est oublier le sort abominable réservé aux Rohingyas en Birmanie, tout cela étant orchestré, sinon soutenu par des moines bouddhistes.
Quand au Sogyal Rinpoché, les crimes et délits qui lui sont reprochés incitent à penser que même un excellent méditant n’accède pas toujours à la pleine sagesse. Mais inutile de développer une quelconque bouddhistophobie, il suffit de se souvenir qu’aucune religion ne conduit mécaniquement au Paradis ou au Nirvana.
(2) Le scandale qui secoue la communauté bouddhiste tibétaine (28/08/2017)
(1) Birmanie L’indignation sélective d’Aung San Suu Kyi (28/08/2017)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans International, réflexion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.